Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

exciterLa vitesse et la puissance étaient devenues ce que je préférais le plus et j’ai rapidement adopté le terme « Speed Metal » comme style identitaire. Dénigrant les pseudos métalleux à la coupe Longueuil et veste de cuir à franges, je recherchais de plus en plus les groupes qui me permettaient de tanguer sur une vague plus obscure et underground afin de m’éloigner des simili amateurs de métal qui préféraient les groupes mous et sirupeux pour avoir l’air durs devant leurs blondes crêpées. Ma découverte d’un power trio d’Ottawa n’a fait qu’augmenter mon désir de m’éloigner de ce troupeau de moutons. Armés de clous et de guitares tranchantes, ce groupe avait la particularité d’avoir son chanteur à l’arrière de la scène assis sur un banc à marteler sans ménagement sa batterie. Du jamais vu dans un groupe de métal. Dan Beehler et ses deux comparses m’ont appris qu’il n’était pas nécessaire d’avoir deux guitares pour sonner comme une tonne de briques et qu’un groupe pouvait se passer d’un « frontman » pour délivrer sa fureur et sa puissance.

La Chronosphère: Lundi 11 mai 2015
Exciter – Long Live the Loud – 1985

Tags: