Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

black-oathBlack Oath – Heavy/Doom Metal – Italie
To Below and Beyond – 2015
Independant
8.5/10

Ma première incursion dans ce que l’on appelle le Doom fut à une époque fort lointaine avec le désormais très culte Psalm 9 de Trouble en 1984. Pendant plusieurs années par la suite j’ai tenté de retrouver cette sonorité unique dans d’autres formations mais en vain. L’accès à des boutiques spécialisées en matière de Métal était difficile et l’avènement du Speed Metal avait accaparé toute mon attention. Ce n’est qu’au tournant des années 2000 que j’ai pu retrouver la puissance du Doom avec entre autres Candlemass, groupe qui figure parmi mes favoris à ce jour.

Black Oath, originaire d’Italie, m’est apparu un peu par hasard il y a quelques semaines. Avec un nom comme celui-là, une petite voix intérieure me disait de tenter le coup et de creuser plus loin afin d’approfondir mes connaissances dans l’immensité de ce genre musical obscur et abyssal. A priori, je ne m’attendais pas à ça et j’ai dû écouter l’album une deuxième fois pour être certain que mon choix était bon.

La musique de Black Oath oscille entre le Heavy Metal Traditionnel et le Doom comme si Trouble et Candlemass avaient fusionné avec une grosse touche de rock occulte. Les guitares sont légères pour un groupe de ce type et la voix vient adoucir le tout. La lenteur est la principale facette du groupe qui mise sur des riffs plus complexes et des idées empruntées au Heavy Metal d’origine. Quelques soupçons de progressif se font entendre ici et là et le mélange de ces ingrédients ont un petit quelque chose d’addictif.

To Below and Beyond est un album magique avec d’excellentes idées et une production de très haute qualité. On ressent une certaine nostalgie de la belle époque du Métal originel qui nous prends par les tripes et nous donne une seule envie : Réécouter l’album encore et encore à répétition.

Tags: