Skip to content

By Sinistros in La Chronosphère

kreatorUn autre trio Allemand avait capté mon attention via divers petits articles dans les magazines spécialisés. Rares étaient les amateurs de Speed Metal à Nicolet et un chevelu inconnu arborant des t-shirts de Slayer ne passait pas inaperçu. C’est cet énergumène provenant de Roberval qui m’a fait écouter Endless Pain pour la première fois. Octobre 1985 a été un mois très important pour de nombreuses sorties toutes aussi importantes et ce premier album de Kreator fait indéniablement partie de ces sorties influentes. Sa pochette était géniale et ce qui sautait aux oreilles c’était la férocité à laquelle les pièces étaient livrées, l’agressivité des riffs et la voix de Mille Petrozza.

Après quelques écoutes, ce qui frappait le plus c’était la production pauvre de l’album mais surtout que ce groupe n’était réellement pas « tight », en particulier Ventor le batteur. Mais, avec les moyens de l’époque, les albums étaient enregistrés généralement en une seule prise et le manque de connaissances des producteurs en matière de métal donnaient souvent des résultats un peu décevants. Tout ceci fait évidemment le charme de cette époque grandiose. Endless Pain demeure un excellent album qui a influencé bon nombre de musiciens et Kreator a su se réajuster avec son deuxième album Pleasure to Kill.

La Chronosphère: Dimanche 17 Mai 2015
Kreator – Endless Pain – 1985

Tags: