Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

vision-of-disorderVision of Disoirder – Hardcore – États-Unis
Razed to the Ground – 2015
Candlelight
7.5/10

Depuis sa création vers la fin des années 70, le Hardcore originel a connu une évolution qui s’est grandement éloignée des valeurs primaires et de l’idéologie originalement véhiculée par les groupes pionniers comme D.O.A., Black Flag, Minor Threat ou Bad Brains. Le genre a fusionné avec des éléments du Métal créant la deuxième vague avec entre autres Agnostic Front et Cro-Mags donnat des résultats fort intéressants. C’est dans les années 90 que le genre s’est scindé en plusieurs sous genres se diluant peu à peu pour définitivement s’éloigner de la souche et de ses racines.

Quelques groupes ont réussi à résister à l’envahisseur dans les années 90 pour garder intacte la flamme vertueuse qui s’éteignait tranquillement. Vision of Disorder est l’un de ces piliers qui a su se tenir debout avec trois albums mémorables avant de se planter royalement en 2001 avec From Bliss to Devastation. Le retour du groupe en 2012 n,est pas passé inaperçu avec l’excellent The Cursed Remain Cursed qui nous ramenait le Vision of Disorder de la belle époque.

Le groupe récidive cette année avec Razed to the Ground, un album aux sonorités de Imprint mais qui est grandement décousu. La formation ne semble pas trop savoir où s’enligner au fil des pièces donnant l’impression d’un album chaotique et lancé à la vas vite. L’album comporte de nombreux riffs très intéressants comme VOD a su nous livrer par le passé mais l’inspiration semble manquer pour réussir à offrir un contenu qui se tient. Un peu comme si c’était un ramassis de riffs laissés de côté dont on ne sait que faire.

Au final, Razed to the Ground est fort décevant et ne réussi pas à s’élever minimalement au niveau des chef d’oeuvres d’antan.

Tags: