Skip to content

Les rubriques

1 novembre 2015
By Sinistros in

La Chronosphère
Chrono : préfixe indiquant la notion de temps
Sphère : au sens figuré étendue d’un domaine, d’un savoir, d’une activité, d’une influence…

La Chronosphère est une série de courtes chroniques relatant mes influences musicales de 1969 à nos jours. Beaucoup d’artistes, de musiciens et de genres musicaux m’ont influencé au fil des décennies et je partage ma vison générale de la musique dans cette sphère intemporelle. Le choix du nom Chronosphère pour cette rubrique est tout indiqué puisqu’elle relate l’étendue de mon savoir et mes influences à travers le temps.

Le Gramophone :
Un gramophone est un appareil ancien permettant de jouer mécaniquement un morceau de musique enregistré sur un disque phonographique en métal, cire puis gomme-laque jusqu’à l’époque des 78 tours, qui possède des propriétés d’enregistrement et/ou de reproduction mécanique du son. Il fait suite au phonographe à cylindre de Thomas Edison, et breveté par Émile Berliner.

Cette rubrique est ni plus ni moins dédiée aux sorties d’albums étalés sur plusieurs genres musicaux, généralement plus underground. Le Gramophone est mon appréciation de ces albums qui sont chroniqués quotidiennement du Lundi au Samedi et mis en ligne dès 10h.

Le Stéréopticon :
Un stéréopticon est un rétro-projecteur ou « lanterne magique » avec deux lentilles habituellement l’une par dessus l’autre. Ces dispositifs datent du 19e siècle et étaient une populaire forme de distraction et d’éducation avant l’avènement des images animées.

Cet ancêtre du cinéma a donné son nom à cette rubrique qui couvre bien évidement les films et les séries. Cette rubrique consacrée au 7e art sera mise en ligne une fois par semaine le Samedi. Y sera consacré les chroniques de films et séries qui m’ont vraiment plu. La ri=ubrique comprendra des nouveautés mais aussi des retours en arrière en suggestion à revoir.

La Bariolure :
Contraste de couleurs disparates, assemblage hétéroclite.

Sans être une rubrique en tant que tel, la bariolure contient les cyber pages frontispices de Hurlemort dont l’édition hebdomadaire se tient le Dimanche. Cette fausse page aux allures de page frontispice d’un magazine est une synthèse des articles publiés durant la semaine avec en prime une photo de l’artiste qui est chroniqué le Lundi. Petit concept que j,affectionne et qui met un peu plus de piquant au blog.