Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #750
Akercocke – The Goat of Mendes – 2001
Angleterre

Au début des années 2000 nous étions loin d’imaginer ce que serait le Métal extrême une vingtaine d’années plus tard. Le terme Métal Extrême n’existait même pas encore et cet extrémisme musicale était à l’époque en pleine ébullition et en constante transformation. La formation Anglaise Akercocke a dès son premier album grandement contribué à forger cette musique ultra brutale et complètement disjonctée. Sur son deuxième album, The Goat of Mendes, le groupe avait poussé l’extrême à un point culminant dans lequel la folie et la réalité n’étaient séparés que par un mince fil conducteur. Musicalement parlant, Akercocke offrait une musique difficile d’approche pour le non-initié en mélangeant des éléments du Death Metal et du Black Metal tout en complexifiant ses compositions avec des éléments tantôt progressifs avec des structures pas très standards et plus souvent qu’à son tour avec une expérimentation sonore en utilisant des claviers et des guitares sans distorsion. Le thème du Satanisme était poussé au plus haut point et si Akercocke avait été plus connu dans la vaste scène métallique, il aurait fait peur à n’importe qui prônant la piété et la religion. Un album méconnu hyper important pour la suite des choses. Bien évidement à écouter sur le champ mais attention, âmes sensibles s’abstenir!

Tags: