Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’évolution de Arcturus a été foudroyante et à des années-lumière de ce que la majorité des groupes étaient capables d’aller. Avec son deuxième album, le groupe Norvégien s’éloignait du Black Metal pur et dur pour s’aventurer vers des contrées très progressives et surtout très avant-gardiste. La Masquerade Infernale portait bien son titre avec ses pièces composées comme pour une pièce de théâtre chaotique et ultra disjoncté. Les sonorités magiques des claviers mélangées à des structures éclatées et des riffs de guitare planants nous faisait penser à un gros trip d’acide vers des horizons cauchemardesque lointains. Personnellement, j’ai toujours trouvé qu’à partir de cet album Arcturus avait un petit côté Pink Floyd de la période The Wall dans son approche musicale ce qui n’est pas pour me déplaire. La Masquerade Infernale emmenait les amateurs de Métal vers de nouveaux sommets sonores et allit ouvrir les esprits pour nous en faire voir de toutes les couleurs. Un album brillant qui a été extrêmement influent pour la suite des choses.

Tags: