Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Bloodbath – Death Metal – Suède
Survival of the Sickest – 2022
Napalm Records
9/10

Qui ne connait pas encore Bloodbath? Si on est un tant soit peu amateur de Death Metal bien gras, le nom de Bloodbath doit forcément faire partie de notre vocabulaire métallique, qu’on aime ou pas. Le super groupe réunissant deux membres de Katatonia a eu trois vocalistes de renom dans ses rangs au fil des albums, le premier étant le memebre fondateur du groupe Mikael Akerfeldt de Opeth, le deuxième étant Peter Tagtgren de Hypocrisy et pain et finalement le seul et unique Nick Holmes de Paradise Lost qui en est à son troisième album avec le groupe depuis 2014.

La discographie de Bloodbath n’est pas volumineuse, Survival of the Sickest est seulement le sixième album du groupe en 22 ans. Peu d’albums en carrière mais rien que de la qualité musicale depuis 2000, année de formation du groupe. Survival of the Sickest est une autre bombe incendiaire remplie de riffs caustiques et gras à souhait bien ancrés sur une rythmique rapide et très solide dont le roulement de tambour est encore une fois signé Martin Axenrot. Est-ce que Bloodbath se réinvente sur cet album? Pas tout à fait mais le groupe ne se répète pas et offre une fois de plus une fraîcheur sauvage qui réitère que le Death Metal est encore bien en vie et encore plus puissant que jamais. Survival of the Sickest jouit d’une super production qui frappe fort et notons aussi que cet album a des invités spéciaux à la voix : Barney Greenway de Napalm Death, Luc Lemay de Gorguts et Mark Grewe ex Morgoth.

Ce nouvel album est tout à fait indiqué pour réveiller les morts et faire peur à vos voisins chiants. Grimpez le volume et savourez de la bonne graisse musicale!

Composition : 9
Exécution : 9,5
Arrangements : 8,5
Production : 9
Appréciation : 9

Tags: