Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Lorsqu’on parle de Brutal Death Metal, on se doit absolument de mentionner Dying Fetus dans le processus d’évolution. En effet, le groupe originaire du Maryland est l’un des pionniers de ce mélange de Death Metal sauvage et violent et de Grindcore qui est devenu le Brutal Death Metal. Sur son deuxième album le groupe poursuivait sa lancée de pure défonce sonore qui se démarquait par ses vocaux très gras et gutturaux et ses structures musicales qui passait du très rapide au très lent avec des riffs suffisamment techniques pour entre dans la catégorie des groupes de Death Metal justement plus techniques. Attention, Dying Fetus ce n’est pas pour tout le monde et surtout pas pour les voisins qui ne connaissent absolument rien au métal. Killing on Adrenaline surpassait de lon le premier album du groupe de par sa finesse et sa production, un album qui devridrait rapidement un classique du genre et une référence en la matière.

Tags: