Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Alors que le premier album de Electric Wizard était en majeure partie fortement influencée par Black Sabbath, son deuxième album allait mettre le groupe Amglais sur la carte du Doom Metal mondial. Le mot d’ordre du groupe était distorsion. Et sursaturé de distorsion était cet album lent, lourd et excessivement gras. Pour en rajouter un peu plus, le groupe centralisait ses thèmes sur l’occultisme, l’horreur et l’usage de substances illicites renforçant ainsi l’image et la sonorité lourde, planante et chaotique des pièces contenues sur Come My Fanatics. Electric Wizard deviendra rapidement une légende du genre et contribuera grandement au développement du Doom et au regain de popularité des sonorités psychédéliques des années 70. Un album pas fait pour tout le monde mais qui vaut son pesant d’or musical et mérite d’être écouté au moins une fois afin de mesurer toute l’ampleur du style.

Tags: