Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #639
Emperor – IX Equilibrium – 1999
Norvège

Pour une troisième chronique consécutive, je me surprends à utiliser le mot « changement » comme si c’était un blasphème impardonnable. Curieusement, ce blasphème a été utilisé pour des chroniques d’albums de Black Metal qui, à la base, étaient des pionniers du genre qui ont été élevés au rang de « culte ». Empreror était passé de héro à zéro pour certains fans de Black Metal qui ne comprenaient pas qu’un groupe se devait d’évoluer un moment donné pour éviter de stagner dans la paresse musicale et le confort de ses vieilles pantoufles. Sur IX Equilibrium, Ihsahn, Samoth et Trym avaient poussé le côté symphonique pas mal plus loin que tous les autres groupes qui avaient tenté cette expérience. Finies les sonorités crasseuses et « kvltes », ce troisième album avait une production en béton armé sur laquelle on pouvait (enfin) entendre chaque note et chaque parcelle distinctivement pour être en mesure de savourer le tout et de mesure pleinement tout le génie de Ihsahn. Ce dernier, sans le savoir ou sans nous l’avouer, commençait déjà à préparer la suite qui allait le conduire vers une carrière solo. Le côté progressif était en train de s’installer dans sa musique et ce vent de changement allait révolutionner une fois de plus la musique extrême. N’en déplaise aux détracteurs, IX Equilibrium est possiblement l’album le plus réussi et le plus accompli de la courte discographie du groupe Norvégien.

Tags: