Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #701
Borknagar – Quintessence – 2000
Norvège

L’arrivée de ICS Vortex au sein de Borknagar avait changé beaucoup de choses, notamment au niveau des compositions qui se voulaient beaucoup plus progressives et surtout beaucoup plus cosmiques. Plusieurs fans de la première heure avaient boudé ce changement prétextant que le grouipe s’éloignait de plus en plus du Black Metal sans prendre conscience que non seulement Borknagar évoluait mais que le Black Metal tout court évoluait vers de nouvelles sonorités et des textures plus poussées tout en gardant son côté sauvage et grinçant. Quintessence était ce type d’album qui marquait un pont entre deux époques et Borknagar allait vivre ce passage de manière spectaculaire et grandiose. N’en déplaise à ses détracteurs, Quintessence était nommé ainsi à juste titre car c’était la véritable Quintessence du groupe avant son passage vers quelque chose d’encore plus grand. Un excellent album à découvrir ou redécouvrir et un album parait pour commencer dans la discographie de Borknagar.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #700
Heaven Shall Burn – Asunder – 2000
Allemagne

Au début des années 2000, le nouveau genre appelé Metalcore qui avait pris naissance aux États-Unis allait s’étendre partout sur la planète. En Europe, un groupe avait rapidement pris les rênes du genre avec son premier album. Heaven Shall Burn allait devenir l’un des pionniers du nouveau genre dans les vieux pays grâce à des riffs incisifs et une rythmique lente et lourde. Ce nouveau genre qui s’étendait à la vitesse de l’éclair allait connaître des heures de gloire dans le monde underground avant de devenir le genre commercial que l’on connait aujourd’hui. Heaven Shall Burn a contribué à sa manière à élaborer le Metalcore originel dans toute la splendeur que ce genre devait avoir à ses débuts.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #699
Shadows Fall – Of One Blood – 2000
États-Unis

Le Metalcore. Un sous genre Métallique généralement boudé par les Métalleux mais qui a déjà eu sa place dans le vaste univers Métallique mondial. Déjà eu sa place car le Metalcore est rapidement devenu un cirque commercial perdant ainsi toute crédibilité au sein de la grande famille Métallique sur la planète entière. Au début des années 2000 alors que le sous genre était encore jeune, des groupes comme Shadows Fall apportaient un nouveau souffle en allant même s’affubler du terme NWOAHM (New Wave of American Heavy Metal) pour se tailler une place dans la grande scène Métal mondiale. Quoiqu’Il en soit, Of One Blood était suffisamment puissant et grinçant pour faire partie des albums influents du Metalcore originel grâce à des riffs ingénieux et une rythmique des plus solides. Il est vrai que ce genre de groupe utilisait beaucoup d’éléments provenant du son de Gothenburg sans officiellement dire que ces groupes copiaient carrément les In Flames, At the Gates et autres Dark Tranquillity. Le véritable Metalcore n’a pas duré longtemps mais a eu amplement de mordant pour que quelques albums puissent figurer dans cette belle évolution métallique.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #698
Apollyon Sun – Sub – 2000
Suisse

Suite à la fin prématurée et inévitable de Celtic Frost, Tom G. Warrior avait fondé un nouveau projet de Métal Industriel qui a eu une vie plutôt courte. Avec un seul album et deux mini albums, Apollyon Sun avait été mis sur la glace indéfiniment, possiblement dû au manque d’intérêt généralisé. Sub était un album certes audacieux mais qui n’avait pas réussi à se tailler une place dans les hautes sphères métalliques planétaire. Est-ce que cet album est si mauvais qu’on peut le prétendre? Bien sûr que non! Il contient de très bonnes idées, mal exploitées j’en conviens, mais qui finalement avaient du potentiel. Tom s’éloignait de plus en plus de ses racines et semblait un peu perdu musicalement perdant ainsi beaucoup de crédibilité au sein de la communauté Métallique mondiale. Apollyon Sun ne réussira pas à influencer quoi que ce soit mais cet écart ajouté à ceux commis par Celtic Frost quelques années auparavant auront eu un effet de recul pour Tom qui apprendra certainement de ses erreurs au milieu des années 2000 avec le retour incroyable de Celtic Frost et la création de Triptykon.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #697
Tsjuder – Kill for Satan – 2000
Norvège

Est-ce que nous étions certains que le Black Metal serait toujours d’actualité au tournant des années 2000? Bien sûr que oui! Non seulement le Blck Metal était toujours bien ancré sur le sol fertile de la grande famille Métallique, il allait subir des transformations et évoluer vers de nouvelles sonorités et devenir encore plus sauvage et caustique. Le premier album de la formation Norvégienne Tsjuder (prononcer Shooder) allait devenir un emblème de la nouvelle vague du Black Metal Scandinave avec toute la puissance de ses riffs acérés et de sa rythmique dévastatrice formant une homogénéité au fil des compositions comprises sur l’album. Avec un titre comme Kill for Satan, le groupe annonçait ses couleurs et allait devenir un pionnier de la troisième vague du Black Metal mondial. Un album pur et dur pour les purs et durs!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #696
Immortal – Damned in Black – 2000
Norvège

Avec Damned in Black, Immortal changeait du tout au tout tant dans sa production que dans ses compositions. La production était effectivement plus claire, fluide et surtout beaucoup plus professionnelle en s’éloignant grandement du son cru auquel le groupe nous avait habitués avec les albums précédents. Le niveau de composition augmentait avec des riffs plus mélodiques et des pièces mieux structurées faisant de Damned in Black l’album tournant de la carrière du groupe Norvégien. Au lieu de stagner dans sa confortable sonorité, Immortal avait choisi de se réinventer, ce qu’il a fait avec brio car Damned in Black est fort probablement l’album le plus réussi de sa discographie. Un excellent album qui prouvait hors de tout doute que Abbath et Demonaz étaient encore en pleine possession de leurs moyens même si ce dernier se contentait maintenant de seulement écrire les paroles sans jouer de quelque instrument que ce soit.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #695
Vader – Litany – 2000
Pologne

Avec Litany, la formation Polonaise Vader se plantait solidement les pieds dans les hautes sphès Métalliques en signant avec Metal Balde pour son cinquième album. La vitesse excessive était de mise et les sonorités de la vieille école disparaissaient au profit d’un son beaucoup plus moderne dans lequel les « triggers » sur la batterie étaient surutilisés. Cet album arrivait en plein début des années 2000 où les enregistrements devenaient de plus en plus numériques au détriment de l’analogique avec des résultats très droits mais aussi plus synthétiques ce qui pouvait agacer les fans de cette vieille école. Néanmoins, Litany contenait d’excellentes compositions et regorgeait de riffs incendiaires qui ont fini par influencer ce qui allait suivre en plaçant le groupe bien assis sur le trône du Death Metal Polonais.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #694
Old Man’s Child – Revelation 666 The Curse of Damnation – 2000
Norvège

Avec son quatrième album, Galder allait propulser son projet Old Man’s Child vers de plus hautes sphères Métalliques grâce à son talent de composition et d’arrangements mais aussi dû au fait que Galder se joindra à Dimmu Borgir la même année ce qui lui donnera un souffle pour faire monter Old Man’s Child plus haut. Sur Revelation 666 Galder poursuivait avec son Black Metal symphonique bien ficelé et incroyablement bien arrangé. On ne tombait pas dans la pure cacophonie, au contraire, la subtilité musicale et la mélodie étaient de mise pour Galder qui nous sortira trois autres excellents albums avant de disparaître en 2009 au prifit de sa place dans Dimmu Borgir. Un autre album fort influent pour le Black Metal Norvégien et un incontournable du genre.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #693
Cannae – Troubleshooting Death – 2000
États-Unis

Le tournant des années 2000 allait propulser un sous genre métallique sur la scène internationale. Initialement créé aux États-Unis et fortement critiqué et boudé dans les sphères métalliques originelles, le Metalcore allait prendre de l’ampleur en partie grâce à une formation de Boston nommée Cannae. Cette formation était en partie issue du défunt Fortydaysrain et si on se fie aux noms des deux groupes, les thèmes Chrétiens étaient fort possiblement l’idée de base même si ces thèmes étaient plus ou moins abordés dans les pièces. Tout comme pour Fortydaysrain, la musique de Cannae était très agressive et très chaotique comme si le « clash » entre le Hardcore et le Métal plus extrême avaient formé une nouvelle molécule sonore. Troubleshooting Death fait partie des premiers albums du véritable Metalcore originel avant que le genre ne tombe dans le piège du populaire et du commercial. Un album quand-même très important dans la grande Évolution Métallique.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #692
Martyr – Warp Zone – 2000
Canada

Avec son deuxième album, la formation Trifluvienne Martyr avec Daniel Mongrain à sa tête allait pousser plus loin la technicité de son Death Metal abrasif. Le groupe allait également changer de batteur et les structures musicales devenaient de plus en plus complexes. Avec Warp Zone, Martyr devenait un modèle pour plusieurs musiciens tant au Canada qu’à travers le monde, la technicité du Death Metal augmentait et Martyr était l’un des initiateurs des chagements drastiques au tournant des années 2000. Il est impératif de considérer Warp Zone comme étant l’un des chefs d’œuvre du genre au même titre que certains albums des légendes Deathm Atheist ou encore Gorguts. Cet album est très important pour le développement du Death Metal ultra technique en contribuant à pousser les barrières et les limites de plusieurs musiciens. À écouter sur le champ si ce n’est déjà fait!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #691
Krisiun – Conquerors of Armageddon – 2000
Brésil

Pour son troisième album, la tornade Brésilienne Krisiun avait fait appel à Erik rutan pour la production de l’album et la signature avec Century Media allait indéniablement pousser la formation vers les sommets du Death Metal International. Sans vraiment changer quoi que ce soit à sa sonorité, le trio maléfique continuait de nous bombarder de riffs incendiaires et à grand coups de rythmique puissante et dévastatrice. Conquerors of Armageddon allait certes propulser Krisiun mais ce n’était que le début car ce qui allait suivre serait d’une puissance inégalée avec une constate déconcertante. Un excellent album qui a contribué au Death Metal technique et une très bonne influence pour les générations à venir.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #690
Gorgoroth – Incipit Satan – 2000
Norvège

Incipit Satan marquait l’arrivée officielle de Ghaal en tant que vocaliste de Gorgoroth. Ce passage en l’an 2000 allait propulser Gorgoroth au sommet du Black Metal Norvégien avec des riffs gras et incisifs bien ancrés sur une rythmique puissante et solide comme le roc. Avec sa carrière en dent de scie, Gorgoroth aura durant un cours instant le privilège d’être un des grands groupes de Black Metal dans le monde avant de sombrer dans des batailles inutiles et de changements de personnel au fil des albums. Incipit Satan est tout de même considéré comme étant un chef d’œuvre du genre qu’Kil faut écouter au moins une fois dans sa vie!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #689
Sirius – Aeons of Magick – 2000
Portugal

La formation Portugaise Sirius est loin d’être une des plus connues dans le vaste monde métalique mais malgré une très très courte carrière de deux albums, cette formation a complètement redéfini le terme de Métal symphonique et ce dès les premières notes de son premier album Aeons of Magick. Le niveau de technicité généré par le groupe était grandement spectaculaire et son niveau de composition très loin au-dessus de la moyenne rendant justice à la musique classique bien imbriquée dans un Black Metal puissant et intense. De nombreux groupes se sont inspirés de Sirius pour parfaire le genre qui deviendra très étendu au courant de la première moitié des années 2000. Sirius avait le talent pour aller loin et a contribué à sa façon à démystifier la musique classique complexe. Dommage que la carrière du groupe fut si courte!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #688
Deströyer 666 – Phoenix Rising – 2000
Australie

Les Australiens de Deströyer 666 avaient frappé suffisamment fort avec leur premier album pour obtenir un contrat avec Season of Mist propulsant ainsi le groupe à l’échelle internationale. Ce contrat perdure toujours aujourd’hui et Deströyer 666 a eu un impact majeur sur le métal norci dès le deuxième album, Phoenix Rising. Combinant divers éléments de Black, de Thrash et de Death Metal avec une super production, le groupe s’est rapidement taillé une solide place dans le vaste univers métallique. Peu d’albums seront produits à la suite de celui-ci mais l’impact des Australiens aura tout de même été foret important pour la suite des choses au tournant du 21e siècle. Un excellent album à écouter le volume dans le fond!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #687
Sabbat – Satanasword – 2000
Japon

L’année 2000 avait été médiatisée, démonisée et surtout était attendue avec appréhension avec la menace épouvantable du fameux bogue de l’an 2000. Le bogue n’a jamais eu lieu et la grande famille métallique a continué son chemin avec encore plus de mordant et de diversité musicale. Le groupe japonais Sabbat avait récidivé avec la suite de son album précédent avec en ouverture d’album la pièce Charisma se voulant effectivement la suite logique à l’album Karisma qui avait précédé quelques mois plus tôt. Satan empoignait son Katana et Sabbat continuait sur lancée de Black Thrash Metal incisif et de plus en plus technique. Comme à son habitude, le groupe optait pour une production sans artifices comme aux tout débuts de la grande aventure métallique sans utiliser la technologie numérique et continuant de persévérer à conserver la chaleur de l’analogique sans « triggers » ni aucun autre artifice qui seront grandement utilisés à partir du début de ces années 2000. Sabbat nous livrait une autre bombe de pur Métal noirci et sauvage à souhait et ainsi maintenir la flamme de la vieille école bien allumée!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #686
Thy Catafalque – Sublunary Tragedies – 1999
Hongrie

Dès son premier album, Thy Catafalque, agissant à l’époque en tant que duo, avait démontré qu’on pouvait faire du Black Metal et de la musique extrême sans se fier aux balises déjà établies en utilisant des claviers et des idées provenant hors du cadre du Black Metal traditionnel. Sublunary Tragedies avait été sorti sur CD-R (ça ne nous rajeunit pas) et limité seulement à 100 copies. Pourtant, cet album limité n’est pas resté dans l’ombre très longtemps en se propageant sur la toile via le peu de plateformes « peer to peer » de l’époque. Plusieurs musiciens à travers le monde avaient donc eu accès à ce premier album qui est devenu rapidement une référence dans le domaine du Métal Extrême Progressif. Il fallu encore attendre trois autres albums avant que le projet ne soit signé sur une « label » digne de ce nom et soit distribué avec un peu plus que 100 copies. Thy Catafalque demeure encore un projet méconnu mais d’une grande importance pour le développement de la musique plus complexe et la démystification de diverses sonorités au sein de la musique Métal en général.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #685
Sigh – Scenario IV : Dread Dreams – 1999
Japon

Scenario IV : Dread dreams est un album trop souvent oublié de la discographie du groupe Japonais Sigh. Pourtant, c’est avec cet album que Mirai Kawashima et ses partenaires ont forgé ce qui allait devenir le Sigh éclaté et disjoncté qui n,a pas peur de prendre des risques et de puiser dans différents styles pour concocter une mélange des plus hétéroclites et de réussir à homogénéiser toutes ces parties si différentes les unes des autres. Scenario IV : Dread Dreams servira également de pont entre l’ancien Sigh et ce qui s’en venait sur l’album suivant qui est toujours considéré comme étant la pièce maîtresse de la discographie du groupe. L’expérimentation musicale du groupe était devenue en quelque sorte une marque de commerce et Sigh ne cessera plus jamais de nous étonner à chaque sortie d’album. Le génie musical de Mirai Kawashima n’était plus à démontrer et sans le vouloir, ce dernier deviendra l’une des grandes influences pour la musique extrême disjonctée et sans balises.

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Magna Carta Cartel – Experimental Alternative Rock – Suède
The Dying Option – 2022
Vernal Vow Records
9,1/10

Magna Carta Cartel ou MCC ça ne dit possiblement pas grand-chose au commun des mortels. Cependant, le groupe Suédois a eu une bonne presse depuis son retour en 2017 principalement due au fait que son membre fondateur a fait son « coming out » en tant que Nameless Ghoul justement en 2017. MCC a été fondé en 2006 par les frères Martin et Arvid Persner auxquels se sont joints Simon Sodeberg et Tobias Forge. Vous commencez à suivre maintenant? Et oui, MCC est étroitement lié à Ghost et MCC a dû se mettre en pause en 2009 suite à la sortie de son premier album pour que ses membres puissent se consacrer à Ghost.

Suite à son retour, MCC a sorti un mini album intitulé The Demon King et un « single » nommé Sway. The Dying Option est donc le deuxième album officiel du groupe qui reprends à peu près là où il avait laissé après Goodmorning Restrained tout en améliorant sa sonorité et en changeant légèrement de cap musicalement parlant. MCC ne s’est jamais mis de balises à proprement dit, du progressif planant de Goodmorning Restrained aux sonorités plus alternatives de The Demon King, Martin Persner a toujours gardé en tête que son projet se devait d’évoluer et éviter de focusser sur un seul et unique style. C’est pourquoi que The Dying Option est un album beaucoup plus alternatif que les précédentes parutions mettant les guitares vaporeuses et les claviers atmosphériques à l’avant plan dans un savoureux mélange dans lequel la rapidité est mise à l’écart au profit de pièces plus douces qui nous transportent dans un grand rêve éveillé. C’est bien beau tout ça me direz-vous, mais est-ce que ça ressemble à Ghost? Oui et non. Certains éléments « pop » qui se retrouvent dans la musique de Ghost sont aussi présent dans la musique de MCC, surtout pour l’influence de Abba mais la ressemblance entre les deux entités s’arrête là. MCC a sa sonorité propre et trace son propre chemin et ce deuxième album propulsera le groupe plus loin, peut-être pas aussi loin que Ghost mais assez loin pour que sa marque sot faite sur la musique et qu’on se souvienne encore longtemps des frères Persner.

The Dying Option est un excellent album de guitares à l’état pur et force est de constater que Omega a toujours été un excellent compositeur. Un album qui se retrouvera dans les tops 2022!

Composition : 9
Exécution : 9
Arrangements : 9
Production : 9,5
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #684
Sabbat – Karisma – 1999
Japon

Sabbat a été et est toujours une véritable force de la nature Métallique au Japon. Dès ses premiers instants, le groupe s’est avéré être un des pionniers du Black Metal cru et franc et a poursuivi son chemin dans cette voie n’offrant aucun compromis quant à la direction musicale à prendre. Le groupe est devenu de plus en plus technique au fil de ses albums et sur Karisma, son sixième album, c’était devenu évident que ces Japonais étaient devenus des icônes de la musique tranchante et noire. La sonorité de la production de la vieille école venait pimenter les riffs incisifs et les longues compositions aux structures changeantes et pour la première fois sur un album complet, Sabbat chantait dans sa langue maternelle rajoutant ainsi de l’exotisme pur et simple. Karisma est un autre chef d’œuvre du métal extrême Japonais et du Black Metal tout court. Évidement à écouter sur le champ!

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Ibaraki – Extreme Progressive Metal – États-Unis
Rashomon – 2022
Nuclear Blast
9,3/10

Ibaraki est une préfecture Japonaise située sur la côte est du Japon, c’est aussi un démon des histoires de la période Heian qui a servi de nom pour le projet solo de Matt Heafy, leader du groupe Américain Trivium. Heafy a voulu visiter ses racines Japonaises en changeant de style musical en optant pour un mélange de musique Progressive assez extrême et de Black Metal. On peut dès maintenant entendre le résultat sur le tout premier album du projet qui comprends une collaboration avec Ihsahn.

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas un fan de Trivium, loin de là. Mais, je respecte assez le travail de Matt Heafy pour avoir décidé de prêter une oreille attentive à son projet solo. Je ne suis pas déçu! Rashomon est un album qui entre directement dans mes cordes musicales et qui contient amplement de sonorités diverses et des structures complètement hors des sentiers battus dignes des grands maîtres du Métal Progressif comme Opeth ou Enslaved. Il n’y a pas à dire, Heafy a un talent naturel pour la composition et c’est un pur génie des arrangements. Certains éléments symphoniques sont imbriqués ici et là au fil des pièces les rendant encore plus majestueuses. On passe de la pure défonce musicale au sonorités plus douces de guitares acoustiques ornementes de violons ou encore de la brutalité sonore aux relents atmosphériques avec des styles complètement à l’opposé de tout ce qui peut s’apparenter au Métal. La production est sans failles, ça sonne, c,est puissant et tout est à sa place. Ce premier album solo, c’est purement du grand art musical point final.

Rashomon fera partie des tops de 2022 et un album qui restera dans l’histoire métallique et est déjà un classique à en devenir. Chapeau Monsieur Heafy!

Composition : 9
Exécution : 9,5
Arrangements : 9,5
Production : 9,5
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #683
Pain – Rebirth – 1999
Suède

Peter Tagtgren est un personnage haut en couleurs et tout une influence pour le monde Métallique. Le bonhomme cachant plusieurs facettes de sa personnalité musicale avait eu la brillante idée de combiner ses racines Death Metal avec des éléments électroniques et Industriels pour faire de son projet Pain toute une révélation et une influence majeure pour de nombreux artistes au tournant des années 2000 et du 21e siècle. Pain démystifiait les claviers en les incorporant parfaitement à une musique abrasive dans laquelle les guitares incendiaires et les machines si longtemps méprisées dans le Métal formaient un tout à la fois surprenant et fort intéressant. Bien sûr, Tagtgren était loin d’être le premier à mélanger tous ces éléments mais il avait réussi à se créer une sonorité et un univers propres à lui-même. Son deuxième album, Rebirth, allait prouver une fois pour toutes que les machines du diable et le Métal pouvaient s’entremêler en parfaite harmonie pour former une entité tout aussi explosive!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #682
Occult – Of Flesh and Blood – 1999
Pays-Bas

C’est avec le troisième album que les choses ont commencé à devenir plus sérieuses pour Occult. Of Flesh and Blood allait définir la sonorité officielle du groupe et en signant pour un plus gros label, Occult allait avoir beaucoup plus de visibilité. Ce troisième montrait un Occult plus mature avec des riffs puissants et des structures musicales très changeantes passant de très rapide à mid-tempo avec des rythmiques lourdes qui définiront la marque de commerce du groupe. Cet album était en quelque sorte une préparation pour ce qui s’en venait et même si le groupe n’était pas des plus connus, il a toujours travaillé sans relâche pour se rendre là où il est rendu aujourd’hui, mais ceci sera une autre histoire qui sera relatée plus loin dans l’Évolution Métallique. Si vous ne connaissez pas Occult, je vous invite à jeter une oreille pour mieux comprendre l’influence que le groupe a eu sur ses pairs aux Pays-Bas. Un parfait exemple de persévérance et de dur labeur!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #681
Lock Up – Pleasures Pave Sewers – 1999
Angleterre

La formation Anglaise Lock Up a été fondée par Shane Embury comme alternative à Napalm Death. Ce projet connexe était tout simplement un supergroupe qui réunissait des grosses pointures du Métal extrême sur son premier album : Réunissant Peter Tagtgren à la voix, Jesse Pintado à la guitare, Nicholas barker à la batterie et bien sûr Shane Embury à la basse, le quatuor avait pris d’assaut le monde métallique avec un savoureux mélange de Death Metal puissant et de Grindcore incisif. Jouissant d’une production en béton, ce premier album allait devenir un classique instantané qui influencerait un grand nombre de musiciens à travers le monde. Le projet Lock Up offrait une toute nouvelle ouverture sur la musique extrême pour la grande rentrée dans les années 2000 et par le fait même, le 21e siècle. Un album très intense pour un groupe tout aussi intense dans un genre dont l’intensité ne faiblira jamais!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #680
Finntroll – Midnattens Widunder – 1999
Finlande

Le mélange de musique traditionnelle avec le Métal existait déjà depuis la fin des années 80. Principalement présent dans le Black Metal, le Folk Metal avait grandement évolué en une décennie et allait prendre un tournant majeur avec l’arrivée du premier album de Finntroll. Sur Midnattens Widunder, Finntroll offrait un grand vent de fraîcheur avec des riffs puissants et très noirs avec une forte dose de musique classique plus joyeuse donnant ainsi un contraste incroyable entre le très froid et le très festif. Dans les faits, Finntroll mélangeait la musique traditionnelle Finnoise, la Polka, avec un Black Metal mordant ce qui leur a valu le titre de premier (et possiblement seul) groupe à faire de la Polka Black Metal. Le tout était agrémenté de sonorités issues des tribus ancestrales et tout un concept tournant autour du Folklore des Trolls en Scandinavie. Le groupe adoptera même le look Troll en spectacle et sur toutes les photos officielles du groupe. Ce premier album allait changer la donne dans l’univers du Folk Metal et ce n’était que le début du grand changement à l’issue du 21e siècle.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #679
Akercocke – Rape of the Bastard Nazarene – 1999
Angleterre

Oser. Un bien grand mot difficile à appliquer surtout dans le vaste monde Métalique. Mais, si l’évolution métallique a pu avoir lieu c’est surtout grâce à des artistes qui sont allés au-delà du mot en changeant la face de la musique. La formation Anglaise Akerkocke est l’une de ces formations qui ont osé changer les balises en faisant fi des critiques et de l’opinion générale. Le premier album du groupe était sans compromis, on insérait des éléments et des textures jusqu’ici inexploitées pour ainsi en quelque sorte réinventer le Death et le Black Metal en le rendant encore moins accessible et de plus en plus disjoncté avec des riffs à la fois techniques et tordus. Rape of the Bastard Nazarene allait paver la voie à beaucoup de changements dans les années 2000, rendant le Métal encore plus complexe et surtout plus intelligent. Ce premier album n’était que le début et malgré le fait que le groupe ne serait pas des plus connus, il fera des ravages avec les albums suivants qui seront toujours sans compromis.

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Jungle Rot – Death Metal – États-Unis
A Call to Arms – 2022
Unique Leader
6,8/10

Déjà un onzième album pour la formation Américaine Jungle Rot qui semble une fois de plus stagner dans son confort sans rien changer à sa recette. La surprise étant passée depuis un bon moment, allons tout de même voir ce qui se passe avec a Call to Arms.

Jungle Rot a laissé Victory Records au profit de Unique Leader ce qui pourrait avoir pour effet de pouvoir enfin mettre le groupe sur la carte des plus grands joueurs du Death Metal Américain. Ce qu’on remarque le plus en écoutant ce nouvel album c’est que la production est puissante et claire, ça sonne très bien mais une production à elle seule ne réussi pas toujours à faire avaler la pilule. On se doit de dire les vrais affaires, Jungle Rot remâche encore les mêmes riffs et les mêmes structures linéaires depuis les trois derniers albums, l’effet de surprise créé par What Horror Awaits, Kill on Command et Terror Regime est loin derrière. Ce n’est pas mauvais en soi mais c’est devenu excessivement réchauffé au point d’en devenir agaçant.

Jungle Rot ne marquera pas une fois de plus l’histoire et c’est peut-être voulu. Je trouve toutefois dommage qu’un groupe qui avait le vent dans les voiles à la mi 2010 aurait pu devenir plus gros s’il avait tenté une petite évolution musicale. Mais au lieu de ça, le groupe nous ressert encore la même sauce fade depuis 2015. Dommage, vraiment dommage.

Composition : 6
Exécution : 8
Arrangements : 6
Production : 9
Appréciation : 5

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #678
Vomitory – Redemption – 1999
Suède

Vomitory est l’une de ces formations qui sont passées sous les radars tout au long de leur carrière mais qui ont eu une influence plus que notable sur l’évolution du métal extrême. Le groupe Suédois s’est rapidement forgé une éputation et surtout une sonorité propre au lieu de suivre la voie de bien des groupes Death Metal Suédois. Pas de sonorités mélodiques à la Gothenburg ni de Boss HM-2 granuleuse si chère aux groupes comme Entombed ou Grave. Le deuxième album, Redemption, montrait un groupe qui gagnait en maturité et qui était prêt à affronter le monde entier pourvu qu’on lui laisse sa chance. Cette chance sera donnée avec l’album suivant avec la signature sur la légendaire étiquette Metal Blade avec laquelle le groupe demeurera jusqu’à aujourd’hui. Redemprion pavait la voie pour Vomitory à l’International et au tournant des années 2000, le groupe sera enfin reconnu à sa juste valeur.

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Kreator – Thrash Metal – Allemagne
Hate Über Alles – 2022
Nuclear Blast
9/10

Si vous ne connaissez pas encore Kreator, ne serait-ce que de nom, c’est soit que vous êtes vraiment un petit nouveau dans le monde Métallique ou soit que vous en avez manqué un méchant bout. Hate Über Alles est le quinzième album du groupe Allemand depuis sa création en 1984 et cet album était plus qu’attendu puisque l’album précédent, Gods of Violence, date de 2017! Il ressemble à quoi ce Hate Über Alles? Allons voir dans les prochaines lignes de quoi il en retourne exactement.

Je sais pertinemment que Kreator est rendu loin de Pleasure to Kill et dans un sens, c’est tant mieux. Si vous êtes encore convaincus que Kreator n’a rien fait de bon depuis 1986, cessez de lire ici car toute lecture sera vaine pour vous convaincre. Kreator a un peu changé de son et a surtout évolué dans les années 90 à partir de Renewal et ce, jusqu’à Endorama. Cette partie de la carrière du groupe en a laissé plusieurs en froid avec Mille Petrozza jusqu’à ce que la décison de revenir à un son plus Thrash soit prise pour l’album Violent Revolution en 2001. Depuis, le quatuor Allemand cumule les albums puissants et très près de ses racines tout en tentant de se réinventer et de sortir du lot, ce qu’il a réussi à merveille. Hate Über Alles, c’est ni plus ni moins du pur Kreator avec ses riffs bien aiguisés et sa rythmique puissante et rapide et parlant de rythmique, notons l’ajout de Frédéric Leclercq (ex- Dragonforce) à la basse. Niveau production, c’est très réussi, ça sonne et c’est très bien balancé, ce qui rends justice aux pièces. Justement, ces pièces, elles sont brillamment composées et les arrangements sont parfaits tout au long de l’album qui ne contient aucune pièce de remplissage.

Les détracteurs vont s’en donner à cœur joie dans le délire de descendre cet album, quant à moi je le dis, cet album est excellent d’un bout à l’autre, c’est du Kreator à 100%, c’est du pur Thrash Metal Teuton, ça brasse et c’est parfait comme ça! Un album qui fera le top 2022 de Hurlemort à une très haute position.

Composition : 9
Exécution : 9,5
Arrangements : 8,5
Production : 9
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #677
Peccatum – Strangling from Within – 1999
Norvège

Ihsahn est connu pour avoir été un des pionniers du Black Metal Scandinave avec Emperor. Le bonhomme ne s’est toutefois pas contenté de demeurer confortablement assis sur son statut de pionnier « trve kvtl », il a pris le bouc par les cornes pour évoluer musicalement. Chevauchant les dernières années de Emperor, Peccatum avait vu le jour en projet connexe avec Ihriel, la femme de Ihsahn, pour explorer d’autres avenues musicales. Le résultat fut certes méconnu mais très foudroyant avec le premier album, Strangling from Within. Inutile de mentionner que Peccatum était très difficile d’accès pour le Métalleux moyen ne désirant pas trop s’éloigner des standards : Ce premier album était un exercice de pure folie et de musique ultra complexe qui défiait justement tous les standards préétablis. Bien sûr, le Black Metal faisait partie intégrante des éléments contenus sur cet album mais les sonorités et les structures disjonctées prenaient le dessus avec les claviers à l’avant plan et les riffs tantôt empruntés au Heavy Metal pur et de Mercyful Fate, tantôt au Progressif des années 70 et plus souvent à des idées complètement flyées hors du commun. Cet album servira fort probablement de pont entre Emperor et la carrière solo de Ihsahn et sera, sans le vouloir, d’une influence capitale pour ce qui allait venir dans les années 2000. Une écoute ou deux est indispensable pour bien comprendre l’évolution vers la musique extrême d’avant-garde.

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Sadist – Progressive Death Metal – Italie
Firescorched – 2022
Agonia Records
9,7/10

Comment ça vous ne connaissez pas encore Sadist? Bon ok, certains d’entre vous connaissez le groupe Italien mais pour les autres, il est grand temps de s’y mettre et le neuvième album Firescorched est tout indiqué pour commencer avec le groupe. Même s.il est un peu méconnu dans la grande scène Métallique mondiale, Sadist est tout de même un pionnier du Death Metal Progressif et très éclaté et ce, d’aussi loin que 1993 avec son premier album qui avait frappé très fort à sa sortie.

Ce neuvième album marque en quelque un retour aux sources du groupe Italien avec ses racines très Death Metal et ses riffs très techniques tout en continuant à nous en mettre plein les oreilles avec des prouesses sonores remplies de claviers atmosphériques et des structures complètement disjonctées et bien que le groupe nous a toujours fourni des albums de très haute qualité, Firescorched s’inscrit dans la discographie comme étant l’un des plus surprenants et surtout l’un des meilleurs à ce jour. La production et les arrangements sont irréprochables et les divers éléments de claviers ajoutent un côté mystérieux et vaporeux au riffs de guitares incendiaires tout au long de l’album. On se rends rapidement compte que Tommasso Talamenca est tout un compositeur et que Roberto Traverso est tout un vocaliste!

Firescorched va inévitablement faire partie des tops 2022 et si cet album est votre première expérience avec Sadist, je vous invite à visiter la discographie du groupe, vous ne serez aucunement déçus!

Composition : 10
Exécution : 10
Arrangements : 9,5
Production : 9,5
Appréciation : 9,5

Tags: