Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

Razor – Thrash Metal – Canada
Cycle of Contempt – 2022
Relapse
7,7/10

Razor a été grandement reconnu dans les années 80 grâce à Evil Invaders. Le groupe de Guelph n’a par la suite jamais réussi à se tailler une solide place sur la grande scène internationale mais a tout de même réussi à riter son épingle du jeu en nous offrant de très bons albums au fil de sa carrière. 25 ans après la sortie du dernier album Decibels, Razor effectue un retour avec Cycle of Contempt, album dont je n’avais pas vraiment d’attentes au départ.

D’entrée d’album, la pièce Flames of Hatred nous montre un Razor comme dans le temps, furieux, rapide et explosif. Le picking de Dave Carlo est toujours là et ça promet pour la suite. La deuxième pièce est un peu plus ordinaire et ne rends pas justice à la première et ce sera malheureusement comme ça tout au long de l’album, bien que certaines pièces soient quand-même suffisamment bonnes pour du Razor, Cycle of Contempt contient plus de remplissage que de bonnes pièces dignes de ce nom. On a l’impression d’entendre encore et encore la même chanson à mesure que l’album défile et on constate rapidement que Razor nous a pondu un album très réchauffé et pour ma part assez décevant. 25 ans d’attente pour ce résultat c’est un peu farfelu et presque pathétique si on y pense bien. Le groupe fait quelques incursions dans le Crossover avec certains éléments plus Hardcore mais ceci n’aide pas à faire avaler l’amertume de la pilule. Le comble est la toute dernière pièce King Shit qui possiblement l’une des pires pièces de Thrash Metal que j’ai entendu ces 40 dernières années et qui aurait pu être mise de côté.

Je n’avais pas d’attente face à cette nouveauté mais je dois avouer que j’en avais plus que ce que Razor a réussi à livrer. Attention, tout n’est pas mauvais. Une bonne majorité des pièces s’écoutent bien une à une et pourraient finir par être fort efficaces dans une liste de lecture aléatoire. Je suis certes déçu mais il est possible qu’après plusieurs écoute, je finisse par donner à cet album une autre chance pour l’apprécier à sa juste valeur.

Composition : 8
Exécution : 8
Arrangements : 7
Production : 8
Appréciation : 7.5

Tags: