Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Rendus ici, je crois sincèrement que Voïvod ne devrait plus avoir besoin de présentations que ce soit ici au Québec ou partout ailleurs dans le monde. Phobos était le neuvième album de nos pionniers Québécois et deuxième et dernier album officiel avec Eric Forrest à la voix et à la basse. Phobos était la suite logique de Negatron et continuait sur la lancée de sonorités mécaniques que le trio avait entrepris avec cet album précédent. Ce qui est étonnant et incroyable avec Voïvod c’est que le groupe n,a jamais tenté de reproduire eux fois le même album, préférant plutôt tenter des approches différentes à chaque album. Phobos, bien qu’étroitement relié à Negatron, était différent sur bien des aspects dont la froideur des compositions et cet aspect dystopique et apocalyptique qui accompagnait chaque pièce. On dira ce que l’on voudra mais Piggy était un sacré compositeur et même si le noyau original n’était plus présent, les deux membres restants portaient Voïvod à bout de bras et à grands coups de riffs et de sonorités épiques et dévastatrice. Phobos est un superbe album et a été plus qu’influent pour les générations suivantes.

Tags: