Skip to content

By Sinistros in Le Gramophone

axevyper
Axevyper – Heavy Metal – Italie
Into the Serpent’s Den – 2016
Iron Shield Records
7/10

Le monde du Métal subit des retours dans le passé à intervalles quasi régulières. Parfois, je me pos la question à savoir si certains retours ne sont pas uniquement pour une question de « fashion » et de mode. Musicalement parlant les retours dans le passé peuvent être excellents quand on s’approprie correctement les sonorités d’époques lointaines. On ne peut aucunement cacher ses origines et c’est très bien ainsi. Je remarque cependant une propension et une mode, car c’en est une au final, à revenir avec les looks des années 80 avec les « sneakers » blancs, les jeans délavés serre couilles, les affreuses lunettes d’aviateur, les moustaches à la Spinal Tap et les colifichets issus de la glorieuse époque de la naissance du Heavy Metal. On dira ce qu’on voudra, le monde du Métal n’échappe pas aux modes et tendences et devient superficiel au final. On peut jouer croche, du moment qu’on a le look, nous sommes cools.

axevyper

Pourquoi je vous parle de ceci ce matin? Parce que je suis tombé sur une formation de Heavy Metal Italienne nommée Axevyper. C’est en voyant une photo du groupe que ma curiosité a été piquée. Tellement kitsch et quétaine que je me suis demandé si c’était une parodie ou c’était un groupe sérieux. C’est en faisant quelques recherches sur la nouvelle vague de groupes Heavy Metal que j’ai réalisé que c’était du sérieux. Axevyper n’est pas seul au monde à arborer fièrement l’accoutrement du Métalleux typique des années 80. On est en 2016 et ça fait peur.

Musicalement, Axevyper est un clone de Iron Maiden des débuts en un peu plus rapide. Les compositions sont quand même assez intéressantes et bien exécutées, il y a un talent évident chez les musiciens du groupe, la production est bonne et en général les pièces s’écoutent plutôt bien malgré le son très réchauffé. Là où ça casse, c’est au niveau de la voix. Une imitation de Bruce Dickinson pas toujours juste et à la limite du supportable.

Je ne sais pas si c’est parce que je suis rendu vieux, mais pour moi les années 80 c’était il y a 35 ans, c’était une belle époque remplie de souvenirs qu’il vaut mieux reléguer au passé. Je sens revenir sous peu les coupes Longueuil, les franges sur les manteaux de cuir, les mocassins et les cheveux crêpés.

Tags: