Grave Digger – Clash of the Gods – 2012

L’Évolution Métallique selon Sinistros #1354
Grave Digger – Clash of the Gods – 2012
Allemagne

Grave Digger en a fait du chemin depuis Heavy Metal Breakdown, son premier album paru en 1984. Le groupe Allemand na, toutefois jamais eu le succès escompté à l’époque et curieusement, je n’ai pas tellement suivi la carrière du groupe depuis ce premier album possiblement par manque d’intérêt même si je sais pertinemment que Grave Digger a été et est toujours un gros nom du Heavy Metal Allemand qui a influencé le cours de l’histoire. C’est en 2012 avec Clash of the Gods que j’ai renoué avec la formation et reculé dans la discographie pour découvrir tout un monde de Heavy Metal pur et dur avec des compositions enlevantes et dignes du genre. Ce quinzième album avait frappé fort et rpuvait que le Heavy Metal était toujours en bonne santé et que les vieux routiers étaient toujours en forme et prêt à livrer une ultime bataille pour porter la flamme bien haut. Riffs incendiaires, rythmique solide et duels de guitares acérées, que voulons-nous de plus pour un album du genre? Avec Clash of the Gods Grave Digger m’avait reconquis comme il l’avait fait avec son premier album en 1984. À écouter avec de la puissance sonore pour découvrir un excellent album de Heavy Metal comme le genre se doit d’être joué!

Grave Digger – Heavy Metal Breakdown – 1984

Le Speed Metal était lui aussi en train d’évoluer vers d’autres horizons sonores. d’un côté, on se dirigeait vers ce que nous appelons le Thrash Metal et de l’autre vers le Power Metal. À cette époque, ces deux termes n’existaient pas encore et tout ce qui sortait du cadre Heavy Metal et qui était plus rapide était désigné comme étant du Speed Metal. Avec son premier album, Grave Digger élargissait la fissure qui commençait à diviser ce fameux Speed Metal. Heavy Metal Breakdown, malgré un succès mitigé, a contribué à ouvrir la voie vers le Power Metal grâce à ses riffs rapides et ses vocaux épiques, Le groupe reprenait certaines sonorités empruntées à leurs collègues Allemands de Accept avec la rapidité de Helloween, un autre groupe Allemand qui allait devenir un géant du Power Metal. On pourrait supposer que l’Allemagne deviendra un bastion fort du Power Metal et l’un des pays fondateurs de ce style Métallique pour poilus épiques.

Grave Digger – Healed by Metal – 2017

grave-diggerGrave Digger – Heavy/Speed Metal – Allemagne
Healed by Metal – 2017
Napalm Records
8.5/10

Il est parfois surprenant de voir que de vieux routiers comme Grave Digger sont toujours en vie en portant la flamme du Heavy Metal à bouts de bras. Le groupe a changé de nom pour Digger en 1986 pour faire plus d’argent ce qui a conduit à un flop monumental. Il a ensuite été rebaptisé Hawaii entre 1988 et 1991 pour revenir en 1993 sous;e nom Grave Digger. Le groupe est demeuré constant depuis sortant des albums à peu près aux deux ans tout en gardant une certaine stabilité musicale ces 24 dernières années.

Healed by Metal est le petit nouveau qui a vu le jour le 13 Janvier sur Napalm Records. Rien de vraiment nouveau sur ce nouvel album, Grave Digger livre toujours le même Heavy Metal teinté de Speed Metal que sur Heavy Metal Breakdown paru en 1984. Rien d’original, un son fortement similaire à celui de Accept mais Grave Digger le fait fort bien et est encore en mesure de fournir de bons albums avec des hymnes épiques comme Call for War. Le groupe reste fidèle à lui-même en jouant le Heavy Metal originel en gardant une honnêteté sans pareil.

Grave Digger garde son cap et sa vitesse de croisière, Healed by Metal est un bon album de Heavy Metal pur et dur avec de très bons moments comme à la belle époque. Comme quoi les recettes traditionnelles sont généralement chaleureuses et rassurantes. Le Heavy Metal se porte bien et les vieux bonhommes sont encore là pour le porter bien haut.