Crystal Viper – Possession – 2013

L’Évolution Métallique selon Sinistros #1428
Crystal Viper – Possession – 2013
Pologne

Crystal Viper est un un groupe plus ou moins connu dans le vaste monde métallique mondial. Mené d’une main de fer par Marta Gabriel, le groupe brandi la flamme du véritable Heavy Metal à bout de bras depuis ses tout débuts sans faiblir ni faillir à la tâche de tenir à bout de bras cette flamme originelle et éternelle avec brio. Le cinquième album de la discographie n’apportait certes rien de nouveau mais ses compositions étaient toujours sincères et honnêtes et le tout était fait avec la plus grande intégrité possible. Que demander de plus? De bons riffs, de bonnes compositions et une droiture exemplaire. C’est ce que Gabriel a toujours offert et c’est parfait comme ça. Un très bon album de pur Heavy Metal épique teinté de Power Metal pas trop chevaleresque qui fait amplement le travail et qui prouve que le style est encore bien en vie!

Deicide – In the Minds of Evil – 2013

L’Évolution Métallique selon Sinistros #1427
Deicide – In the Minds of Evil – 2013
États-Unis

Deicide. Très souvent imité mais rarement égalé. Du moins, dans l’originalité de sa sonorité. Le pionnier du Death Metal Américain n’a plus vraiment besoin de présentations à moins d’être un novice en matière de musique extrême. Mis à oart au début des années 2000 avec deux albums désastreux consécutifs, Deicide a toujours livré la marchandise beau temps, mauvais temps avec des bons et de meilleurs albums en utilisant la même formule qui a contribué à faire du Death Metal ce qu’il est maintenant. Le onzième album de la discographie est un album un peu plus élevé que la moyenne des dix précédents et on peut aisé.ment dire que In the Minds of Evil est une réussite assez appréciable avec ses riffs bien aiguisés et sa rythmique d’une puissance phénoménale. Ce sera le dernier albun de jack Owens qui partira rejoindre Six Feet Under quelques années plus tard. In the Minds of Evil est une bonne le^con de Death Metal pas gentil pur à 100%. Un album qui prouve que Deicide est encore le pionnier qu’il a toujours été.

Acid Witch – Stoned – 2010

L’Évolution Métallique selon Sinistros #1244
Acid Witch – Stoned – 2010
Angleterre

Acid Witch avait en quelle que sorte, sans vraiment le vouloir, réinventé le Doom en puisant ses idées directement à la source et en adaptant les vieilles sonorités au goût du jour. Le savant mélange de psychédélique, de fuzz et de Death Metal caverneux bien assaisonnés de riffs purement influencés par Black Sabbath et Cathedral avait fait mouche. Il était indéniable que le groupe Américain tenait une recette rafraîchissante qui sortait du lot et l’ajout de claviers aux sonorités des films d’horreur des années 70 aidaient grandement à mettre en musique toute cette oppression psychédélique et caverneuse. Stoned, quel excellent titre pour un album de Doom! En effet, les pièces de cet album nous donnent l’impression de faire un mauvais « trip » d’acide hallucinogène dans lequel il est impossible de se sortir. Si vous aimez les riffs gras et profonds remplis de réverbération et les thèmes issus tout droit de films cauchemardesques, Acid Witch est un groupe à considérer. Un excellent album de pur Doom sorti tout droit des abysses!

Vader – Necropolis – 2009

L’Évolution Métallique selon Sinistros #1188
Vader – Necropolis – 2009
Pologne

La preuve que Vader a toujours été le projet de Piotr Paweł Wiwczarek alias Peter, le projet ne comptait plus que deux membres lors de l’enregistrement de Neropolis. Peter jouait de tous les instruments et avait composé la totalité des pièces de l’album tandis que Paweł Jaroszewicz jouait les parties de batterie. Donc, Necropolis était un genre d’album solo et avec le recul on constate que Vader a toujours parquement été un projet solo avec des musiciens qui allaient et venaient au fil des albums. Sur ce dixième album, rien ne changeait vraiment, Peter nous redonnait ce qui avait fait la renommée du groupe Polonais, c’est à dire des riffs bien gras et de la puissance de frappe qui détruisait tout sur son passage. Vader continuait tout simplement à faire ce qu’Il faisait de mieux et nous offrait un autre album digne de ce nom. À écouter avec un maximum de volume sonore en se faisant brasser la tête!

Portrait – Portrait – 2008

L’Évolution Métallique selon Sinistros #1105
Portrait – Portrait – 2008
Suède

Au début des années 2000 il y avait eu un genre de renouveau du Thrash Metal avec une pléiade de jeunes loups prêts à prendre la scène Internationale d’assaut. Au tournat de la deuxième moitié des années 2000, ce fut au tour du Heavy Metal originel d’avoir son retour fracassant notamment avec des groupes comme Portrait qui revisitaient les sonorités originelles des années 80. Sur son premier album éponyme, Portrait nous offrait un Heavy Metal plus que convaincant et des plus solides en ne se cachant aucunement pour annoncer au monde entier son amour inconditionnel pour Mercyful Fate et King Diamond. Le résultat était foudroyant avec des riffs complexes et des compositions épiques qui faisaient revivre une époque lointaine en rendant hommage aux pionniers du genre avec éclat. Ce premier album allait conduire le groupe Suédois à signer avec Metal Blade Records pour tous ses albums suivants et ainsi étendre sa pureté métallique un peu partout sur la planète. Un excellent premier album qui nous replonge dans le Heavy Metal absolu et pur à 100%!