Goatwhore – A Haunting Curse – 2006

L’Évolution Métallique selon Sinistros #1022
Goatwhore – A Haunting Curse – 2006
États-Unis

Les deux premiers albums de Goatwhore avaient permis au groupe de suffisamment se démarquer pour lui assurer une bonne place dans la grande scène métallique mondiale. Cette montée parmi les grands du Black Metal aura valu au groupe Américain de signer avec Metal Blade Records pour sn troisième album et ainsi bénéficier de plus de budget pour la production et la publicité pour être en mesure de grimper les échelons plus rapidement. Avec A Haunting Curse, Goatwhore avait justement grimpé les échelons plus rapidement grâce à des riffs tranchants et une rythmique incendiaire sur des compositions dans lesquelles se mélangeaient habilement le Black, le Death et le Thrash Metal pour forger une sonorité propre au groupe de la Nouvelle Orleans. Goatwhore continuera jusqu’à aujourd’hui à nous pondre d’excellents albums intenses qui cognent dur mettant le groupe en position d’influenceur de la musique noircie. Un excellent album et un excellent groupe à découvrir si ce n’est déjà fait!

Goatwhore – Funeral Dirge For the Rotting Sun – 2003

L’Évolution Métallique selon Sinistros #854
Goatwhore – Funeral Dirge For the Rotting Sun – 2003
Érays-Unis

Goathwhore avait frappé un grand coup avec son premier album, forgeant du même coup une nouvelle vague de Black Metal aux États-Unis. Son deuxième album n’allait pas passer inaperçu, le mélange entre Black, Death et Thrash Metal proposé par le groupe réussirait à réunir plusieurs fans de différents styles de métal dans le même bateau. Funeral Dirge For the Rotting Sun comportait des riffs incisifs et vicieux confortablement assis sur une rythmique solide et puissante, le membres du groupe privilégiaient une fois de plus de courtes pièces concises et directes pour aller droit au but. Le groupe avait réussi à s’imposer avec un album froid et caustique dont la noirceur musicale se mariait à merveille avec les textes tournés vers le Satanisme, l’Antireligion et la mort elle-même. Cet album avait permis à Goatwhore de décocher un contrat chez Metal Blade pour l’album suivant, contrat qui lui ouvrira toutes grandes les portes d’une notoriété internationale. À écouter avec un maximum de son pour sentir la toute puissance du groupe!

Goatwhore – Angels Hung From the Arches of Heaven – 2022

Goatwhore – Black/Death/Thrash Metal – États-Unis
Angels Hung From the Arches of Heaven – 2022
Metal Balde Records
8.9/10

Goatwhore fait partie de la deuxième grande vague du Métal plus extrême Américain. Depuis ses débuts, le groupe de la Louisiane s’est forgé une belle place dans l’univers Métallque mondial en mélangeant habilement trois genres distincts : Le Black Metal, le Death Metal et le Thrash Metal originel. Le résultat a été dès le premier album un gage de « succès » et le groupe poursuit encore aujourd’hui sur sa lancée avec son huitième album.

Angels Hung From the Arches of Heaven c’est ni plus ni moins qu’une autre bombe lancée par Goatwhore et même si certaines mauvaises langues ont tendance à qualifier le groupe de « pas original », il est un fait que c’est tout le contraire! Goatwhore a été l’un des premiers à mélanger les trois principaux sous genres métalliques et à faire perdurer cette flamme noire et l’inculquer à plusieurs autres groupes. Avec ses riffs bien aiguisés et sa rythmique puissante, ce huitième album prouve une fois de plus que Goatwhore est toujours maître de la situation. On a droit à de courtes pièces concises qui frappent fort et qui nous donne l’envie irrésistible de se garrocher partout ou du moins taper du pied et avoir du gros fun en écoutant l’album.

Avec une production infaillible et des pièces qui rentrent au poste, ce nouvel album se classera dans les tops de l’année et réitérera la place que Goatwhore s’est forgé durant les 22 dernières années. Un excellent album à écouter le volume dans le fond!

Composition : 9
Exécution : 9
Arrangements : 8.5
Production : 9
Appréciation : 9

Goatwhore – Vengeful Ascension – 2017

Goatwhore – Black/Death/Thrash Metal – États-Unis
Vengeful Ascension – 2017
Metal Blade
8/10

Il est assez difficile pour un groupe de conserver une bonne constance d’album en album surtout si le dit groupe est constamment en tournée entre deux albums. La formation Américaine Goatwhore vient tout juste de sortir son septième album intitulé Vengeful Ascension sur Metal Blade Records, un album que j’attendais depuis longtemps.

À la première écoute il n’y a pas grand chose de changé, toujours le même type de riffs acérés, toujours la même « drive » et toujours la même rythmique percutante. Bref, c’est du Goatwhore à 100%. En tout, dix pièces de Black Metal avec des soupçons de Death et de Thrash dans la veine de ce que le groupe nous a habitués au fil des années. Bien que plusieurs pièces soient vraiment puissantes et dans les dents, il y en a par contre quelques unes qui sont plus faibles comme si le groupe manquait d’inspiration, un peu comme si ces pièces avaient été composées pour du remplissage.

Vengeful Ascension n’est pas le meilleur album de Goatwhore mais il est tout de même efficace et comporte de nombreux excellents moments. Les fans de groupe, dont je fait partie, devraient y trouver aisément leur compte, c,est du Goatwhore après tout!