Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #731
Kalmah – Swamplord – 2000
Finlande

Le Death Mélodique était devenu pratiquement un genre à part entière du merveilleux monde Métallique. La formation Finlandaise Kalmah est issue du mariage entre le son de Gotheburg et l’héritage laissé par ses compatriotes Children of Bodom. Mais, si ce n,était que de cette rencontre musicale, Kalmah utilisait aussi des éléments importants du Power Metal en mettant à l’avant plan des riffs mélodieux empruntés à la musique classique, donc le « shred » de guitares était très présent dans les pièces du premier album Swamplord. Avec une musique plus noire et moins joyeuse que celle de Children of Bodom, Kalmah ne serait possiblement reconnu comme une des formations les plus populaires du genre mais a un impact considérable sur le développement du Death Metal mélodique dans les années 2000. Un groupe plutôt méconnu qu’il faut prendre en considération!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #730
Immolation – Close to a World Below – 2000
États-Unis

Immolation est rapidement devenu une figure dominante du Death Metal Américain et avec son quatrième album, le groupe allait s’implanter comme chef de file dans son domaine. Close to a World Below montrait la toute puissance du groupe ainsi que sa technicité exemplaire sur des pièces parfois chaotiques et généralement sans compromis. Immolation, ce n’était définitivement pas pour les doux et il fallait une bonne oreille bien ouverte pour être en mesure de bien comprendre ce qui se passait surtout au niveau des riffs dissonants et des structures un peu plus bizarre pour le commun des mortels. Avec Close to a World Below, Immolation était très près du monde d’en dessous et sa musique infernale allait devenir la trame sonore de cette descente aux enfers.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #729
Vintersorg – Cosmic Genesis – 2000
Norvège

Le Troisième album de Vintersorg présentait plusieurs différents aspects de ce qui avait été fait sur les deux premiers albums du projet. Premièrement, Cosmic Genesis jouissait d’une excellente production de type plus « old school » sans utilisation de « triggers » sur la batterie et avec des éléments plus organiques au niveau sonore. Ce qui frappait et qui avait momentanément dérangé certains fans, c’est le fait que c’était le premier album sur lequel Vintersorg chantait en Anglais au lieu de sa langue maternelle. Bien sûr, le fait d’utiliser l’Anglais avait beaucoup moins d’impact sur les compositions du groupe mais pas au point de sonner typiquement Américain comme certains le prétendaient. Le choix de l’Anglais était fort possiblement dû à des fins purement stratégiques pour faciliter l’expansion du groupe à l’International et nous ne devrions pas tenir rigueur de cet aspect, c’était tout à fait légitime. Au niveau musical, Vintersorg se surpassait une fois de plus en nous offrant des pièces brillamment bien composées et des éléments de plus en plus progressifs sans toutefois perdre de vue ses origines Black Metal et Folk qui avaient fait les beaux jours des deux premiers albums. Cosmic Genesis est un classique intemporel et Vintersorg une sommité dans toute cette grande évolution métallique. À savourer note par note!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #728
Die Apokalyptischen Reiter – All You Need is Love – 2000
Allemagne

La formation Allemande Die Apokalyptischen Reiter avait jeteé une autre bombe sur le monde du Death Metal avec son troisième album. All You Need is Love nous montrait un Die Apokalypstischen Reiter plus mature et surtout encore plus inventif au niveau des compositions en incorporant des éléments issus de la musique classique pour embellir les pièces et les rendre encore plus majestueuses. Le groupe jouait beaucoup avec les contrastes au niveau des changements de tempo passant de rapide à l’ultra lent au cours d’une même pièce. Le talent de compositeurs de ces chevaliers de l’apocalypse n’avait plus rien à envier à quiconque et bien que le groupe n’ait pas eu le succès qu’il méritait de notre côté de l’Atlantique, il en fut tout autrement en Europe où le groupe a su se tailler une place importante comme influenceur de la musique extrême qui mélangeait des styles variés. All You Need is Love a été le tremplin du groupe sur la grande scène Européenne et une écoute suffira pour nous faire prendre conscience de son importance dans le vaste univers métallique.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #727
Cradle of Filth – Midian – 2000
Angleterre

Midian est le quatrième album de la formation Anglaise Cradle of Filth. C’est aussi l,album qui servira de pont entre la sonorité originelle du groupe et ce vers quoi la troupe de Dani Filth se dirigeait. Le côté Black Metal des débuts allait faire place à une sonorité beaucoup plus Gothique et par le fait même, le côté symphonique du groupe prenait de plus en plus de place. Même si cet album avait reçu des avis mitigés de la part des fans du groupe, il est impératif de mentionner que cet album est possiblement ce que Cradle of Filth a fait de mieux dans sa discographie. Midian est l’album qui propulsera le groupe vers de plus hauts sommets et qui influencera plusieurs musiciens à entrer dans l vaste monde de la musique symphonique extrême. Un incontournable de la discographie du groupe et surtout un incontournable du genre!

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Krisiun – Death Metal – Brésil
Mortem Solis – 2022
Century Media
9,1/10

La tornade Brésilienne Krisiun en est rendue à son douzième album depuis sa formation en 1990. Bien que le trio n’ait jamais vraiment déçu, il est arrivé à quelques reprises où certains albums étaient moins à la hauteur des attentes. Avec Mortem Solis, les attentes sont totalement comblées!

Krisiun est reconnu pour sa puissance de frappe, c,est un trio qui sonne comme si le groupe comportait dix membres er ça s’entends une fois de plus sur ce nouvel album. En tout, dix pièces dans lesquelles s’entremêlent riffs caustiques, technicité bien dosée et super production bien léchée pour nous faire passer un quarante-cinq minutes riches en émotions fortes. Bien sûr, Krisiun ne réinvente pas la roue, il continue sur sa lancée de Death Metal qui frappe fort avec des textures musicales qui décapent au maximum.

Un nouvel album qui sera dans les tops de 2022 et une très belle réussite de la part des frères Kolesne et Carmago!

Composition : 9
Exécution : 9,5
Arrangements : 8,5
Production : 9,5
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #726
Children of Bodom – Follow the Reaper – 2000
Finlande

Deuxième album d’une trilogie spectaculaire, Follow the Reaper allait placer définitivement Children of Bodom sur un genre de piédestal comme étant le groupe mélodique par excellence des années 2000. Cet album nous prouvait que Alexi Leiho était un compositeur hors pair et qu’il avait un don pour les arrangements. Certains diront du groupe Finlandais qu’il était un goupe fromageux ce qui n’était pas faux, Children of Bodom avait effectivement la propension à utiliser des mélodies accrocheuses et joyeuses pour embellir ses compositions. Évidement, les pièces du groupe n’avaient rien de brutal, on misait plus sur l’accessibilité pour attirer le plus de monde possible dans le trip. Children of Bodom était le groupe parfait pour commencer dans le vaste monde métallique un peu plus musclé et Follow the Reaper avait tout pour attirer le jeune métalleux à en devenir dans les mailles du vaste filet métallique. Un excellent album qui s’écoute vraiment bien et qui a influencé plusieurs musiciens à travers le monde à embrasser le métal pour de bon!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #725
Morbid Angel – Gateways to Annihilation – 2000
États-Unis

Tant qu’à parler de Death Metal Floridien, aussi bien parler des ultimes pionniers Morbid Angel! En 2000, la troupe de Trey Azagthoth en était à son septième album et une fois de plus, le groupe avait livré une bombe musicale dont l’explosion allait se répercuter très loin dans le vaste univers de cette musique extrême et brutale. Gateways to Annihilation nous montrait un Morbid Angel en pleine forme avec ses riffs bizarres et ses pièces chaotiques qui caractérisaient si bien le son du groupe. Dans les années 2000, nous assistions à l’arrivée des « triggers » pour enregistrer la batterie et Pete Sandoval avait eu recours à cette nouvelle technologie sur cet album. Sandoval jouait tellement droit qu’on avait l’impression que la batterie avait été programmée, surtout au niveau des descentes de « toms » et au niveau des doubles « bass drums ». La technicité du groupe devenait de plus en plus complexe, azagthoth devenant ainsi un des guitaristes les mieux vus du genre. Un autre chef d’œuvre de la part de Morbid Angel qui n’est pas passé inaperçu!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #724
Malevolent Creation – Envenomed – 2000
États-Unis

En 2000, le Death Metal Floridien était déjà un incontournable depuis près d’une décennie et Malevolent Creation en était l’un des principaux acteurs depuis les tout débuts du Death Metal. Ces pionniers du Death brutal en étaient à leur septième album et bien que Envenomed était un brin répétitif, il n’en demeure pas moins que le groupe Américain avait concocté un autre album des plus solides et amplement influent pour faire partie de la belle liste de l’évolution métallique. Bien sûr, Malevolent Creation ne se réinventait pas mais il rendait son Death Metal caustique comme lui seul était capable de le faire, toujours avec la même précision chirurgicale et toute cette brutalité sonore à laquelle nous étions habitués. Un autre album digne de ce nom pour toute la communauté Death du monde entier et un album à tenir en compte dans l’histoire du Métal tout court!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #723
Electric Wizard – Dopethrone – 2000
Angleterre

Le monde du Doom a toujours eu une place de choix dans le vaste univers métallique et ce, dès la formation de Black Sabbath à la fin des années 60. Certes, le genre a évolué au fil des années mais a toujours gardé cette ambiance si caractéristique des années 70 et cette lourdeur angoisse qui est mise en avant plan dans la musique de tous les groupes ouvrant dans ce cercle. Electric Wizard a été l’un des principaux acteurs de la troisième génération du Doom Metal et du Stoner avec son habile mélange de riffs fuzzés et de lenteur oppressante. Bien sûr, le thème de la boucane et des psychotropes était de mise et son troisième album en faisait foi avec un titre évocateur de Dopethrone. Même si la musique de Electric Wizard était associée aux hippies des années 90 et à de la musique de potteux, il est indéniable que cette musique a eu un impact considérable sur l’évolution du genre et surtout à l’implantation de nouveaux genres comme le Funeral Doom Metal, encore plus lent et plus morbide. Dopethrone doit être considéré comme étant un classique et un incontournable du Doom et Electric Wizard comme l’un des maîtres à penser du genre.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #722
Enslaved – Mardraum (Beyond the Within) – 2000
Norvège

Il est toujours étonnant de constater à quelle vitesse certains groupes évoluent. Parfois c’est pour le pire mais plusieurs subissent une évolution musicale pour le mieux en enrichissant leur sonorité d’album en album. La formation Norvégienne Enslaved avait évolué de façon spectaculaire au cours des années 90, si bien qu’au tourant des années 2000, le groupe en était rendu dans un monde sonore complètement hors des sentiers battus en mélangeant habilement des styles et des idées issues de divers mondes musicaux de diverses époques. Ne se contentant pas de créer uniquement une musique progressive pour faire du Progressif, Enslaved puisait dans des idées parois totalement à l’opposée les unes des autres pour composer des pièces à la fois chaotiques, mélodiques et très avant-gardistes. Ce cinquième album allait servir de pont vers de nouvelles avenues musicales pour le groupe au risque de perdre ses fans des débuts. Enslaved explorera de plus en plus des facettes insoupçonnées et de s’illustrer dans une ligue à part des autres. Les fans n’étaient pas au bout des surprises avec cet album car le plus spectaculaire restait à venir…

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #721
Lamb of God – New American Gospel – 2000
États-Unis

Après avoir pris la décision de changer le nom Burn the Priest qui se trouvait être un nom trop immature aux yeux des membres du groupe, le nom Lamb of God fut adopté, le groupe signa pour Prosthetic Records et l’album New American Gospel vit le jour. Ce premier album de Lamb of God avait pris tout le monde par surprise en 2000 et New American Gospel allait devenir un classique instantané. Le groupe devint rapidement populaire dans la scène Metalcore et fut respecté dans la majorité des sphères métalliques dû au fait que le groupe ne se limitait pas vraiment à stagner dans le genre Metalcore et avait amplement de puissance et de mordant pour plaire à un plus large public de métalleux, les concerts du groupe aidant grandement à maintenir ce respect dans toute la communauté métallique mondiale. New American Gospel allait changer beaucoup de choses dans cette belle évolution et allait surtout devenir un incontournable du genre.

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Municipal Waste – Thrash Metal/Crossover – États-Unis
Electrified Brain – 2022
Nuclear Blast
8.8/10

Déjà un septième album depuis la création de Municipal Waste en 2001. Le groupe Américain n’a jamais déçu au cours des vingt dernières années et ne déçoit pas sur Electrified Brain paru au début juillet sur Nuclear Blast.

Bon, d’emblée, Municipal Waste ne réinvente absolument rien et répète une fois de plus la même recette depuis ses débuts et en fin de compte, on s’en fout pas mal car le but du groupe n’est pas de réinventer la roue, son but est de la faire tourner rondement. Electrified Brain comme pour les six précédents albums, c’est du pur et dur Thrash Metal originel avec une bonne dose de Crossover. Des riffs endiablés, une rythmique qui décape et une attaque sonore en bonne et due forme. Ça ne prend rien de plus pour avoir droit à un album efficace, bien ficelé et vraiment trippant à écouter. On se croirait revenir au milieu des années 80 alors que les D.R.I., S.O.D. et Nuclear Assault faisaient la pluie et le beau temps de l’univers métallique mais avec une production beaucoup plus moderne et plus percutante. Bref, un excellent album de vrai métal qui décoiffe et qui nous procure une bonne demi-heure de pure défonce musicale.

Municipal Waste prouve une fois de plus qu’il est un des principaux acteurs du Thrash Metal moderne et ça s’entends sur Electrified Brain. Un album qui fera les tops 2022!

Composition : 8.5
Exécution : 9
Arrangements : 8.5
Production : 9
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #720
Darkest Hour – The Mark of Judas – 2000
États-Unis

Le Metalcore a bel et bien pris ses racines dans le Death Metal mélodique, en particulier dans le son typique de Gothenburg avec les At the Gates, In Flames et Dark Tranquillity. Le Metalcore originel a pris naissance aux États-Unis et se rapprochait beaucoup plus du Death Metal Mélodique que du Hardcore, du moins pour certains groupes comme Darkest Hour qui dès son premier album était à cheval entre les deux genres avec des riffs incisifs et amplement de sonorités métalliques pour figurer dans la liste de l’évolution. The Mark of Judas deviendrait rapidement un incontournable du genre Metalcore et Darkest Hour l’un des ses plus actifs pionniers. Il est vrai que ce genre perdrait des plumes dans les années qui allaient suivre, devenant de plus en plus plastique et commercial mais le son originel avait de très bons atouts pour devenir un sous genre métallique à part entière et Darkest Hour est définitivement l’un des porte étendards de la sonorité sauvage originelle avec Shadows Fall, God Forbid et Unearth.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #719
Hypnos – In Blood We Trust – 2000
République Tchèque

Comme je l’ai déjà expliqué au travers des 700 et quelques capsules de mon Évolution Métallique, ce n’est pas parce qu’un groupe est connu qu’il a forcément influencé le cours de l’histoire métallique de manière significative. Cependant, il est important de le mentionner à nouveau, cette grande évolution métallique a surtout été significative grâce à des groupes peu connus qui ont su prendre des risques et apporter des idées nouvelles pour façonner la sphère métallique mondiale. La formation Tchèque Hypnos est une de ces formations moins connue du grand public métallique qui a eu un apport assez considérable sur cette grande évolution, notamment dans des pays moins propices à l’émancipation de la musique extrême. Sur son premier album, Hypnos était arrivé avec une Death Metal très technique et avec une sonorité originale à cheval entre ce qui se faisait aux États-Unis au niveau brutalité et ce qui se faisait en Europe pour les mélodies et les changements de tempo. Avec des riffs incisifs et des structures différentes, Hypnos était parvenu dès son premier album à se tailler une belle place comme pionnier du Death Metal en République Tchèque et dans les pays voisins de l’Europe centrale. Certes, le groupe n’aura pas un grand statut sur la grande scène mondiale mais son apport au Death Metal en Europe est des plus importants.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #718
Einherjer – Norwegian Native Art – 2000
Norvège

Avec son troisième album, la formation Norvégienne Einherjer changeait une fois de plus de sonorité tout en gardant le cap vers son Viking Metal bien ficelé. Sur Norwegian Native Art, on voyait apparaître des éléments de musique classique et de musique Progressive et les compositions du groupe se complexifiaient de pièce en pièce. Le côté Folk initié sur Odin Own Ye All n’était pas vraiment présent sur Norwegian Native Art laissant le groupe prendre un autre chemin musical et ainsi nous offrir un autre album différent des précédents. Einherjer sera par la suite connu pour ne jamais se répéter et deviendra une influence pour les générations qui allaient suivre. Norwegian Native Art est un album incroyable à qui veut bien l’entendre!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #717
Nile – Black Seeds of Vengeance – 2000
États-Unis

Avec son deuxième album, la formation Américaine Nile allait devenir l’une des plus importantes et surtout l’une des plus intéressantes du vaste monde du Death Metal. Balck Seeds of Vengeance allait servir de pont entre deux périodes pour Nile : L’ancien Nile, caverneux et chaotique et le nouveau Nile, ultra technique et rempli de sonorités riches et fort différentes de ce qui se fait dans le Death Metal habituellement. Le thème de l’ancienne Égypte prenait de plus en plus de place dans les pièces de Nile et le duo de compositeurs Sanders et Toler-Wade s’en donnaient à cœur joie pour fignoler une musique des plus extrêmes et des plus originales. Ce n’était que le début et Nile serait appelé à devenir une grande figure de proue de la scène Death Metal Mondiale.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #716
Rotting Christ – Khronos – 2000
Grèce

Avec Khronos, les frères Tolis poursuivaient sur une lancée de perfection métallque et ce sixième album allait être décisif pour Rotting Christ en plantant solidement les racines du groupe dans le vaste sol du Métal mondial. La sensibilité musicale de Rotting Christ prenait de plus en plus de place et sa sonorité allait beaucoup plus loin que le simple Black Metal auquel il avait été associé dès le début de sa carrière. Avec Khronos, le duo établissait sa sonorité propre pour de bon, sonorité qui deviendrait rapidement reconnaissable dans les flots métalliques de la planète. Un autre excellent album de la part de Rotting Christ et un autre album fort influent pur l’évolution métallique!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #715
Dark Tranquillity – Haven – 2000
Suède

Les groupes pionniers du légendaire son de Gonthenburg avaient pratiquement tous évolué et migré vers de nouvelles sonorités au tournant des années 2000, certains flirtant même avec le Metalcore et la commercialisation de leur musique. Avec son cinquième album, Dark Tranquillity changeait de sonorité et s’adoucissait tout en gardant une solide texture très Death Metal de ses origines. Dans les faits, Haven servira de pont entre le précédent album Projector et l’ultime album du groupe, Damage Done. Le groupe Suédois nous offrait toujours amplement de puissance et d’idées riches en sonorités pour être en mesure de toujours faire partie de cette belle évolution métallique. C’est à partir de Haven que le groupe a intégré un claviériste au sein de sa formation pour enrichir le son global du groupe et ainsi le préparer à ce qui s’en venait. Haven, malgré ses détracteurs, est un excellent album de Death Metal mélodique créé par un groupe qui a su s’intégrer au nouveau millénaire.

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Artificial Brain – Technical Progressive Death Metal – États-Unis
Artificial Brain – 2022
Profound Lore Records
9,2/10

Le Death Metal technique a grandement évolué ces 30 dernières années et continuera sans nul doute à trouver de nouveaux chemins pour évoluer encore et encore. La formation Américaine en est à son troisième album depuis sa fondation en 2011, pour ma part, j’ai découvert la formation avec son précédent album qui m’avais grandement plu.

Cet album éponyme marque le retour du groupe sur disque après plus de cinq années mais marque aussi le départ de son chanteur Will Smith tout juste avant la sortie de l’album pour diverses raisons personnelles, c’est donc le tout dernier enregistrement avec Smith à la voix. Musicalement parlant, on retrouve une fois de plus des structures et des riffs ultra techniques reposant sur une sonorité à la fois caverneuse et angoissante, un peu comme si Gorguts et Imperial Triumphant s’étaient réunis pour créer un album. Ce son caverneux est en partie obtenue grâce à la production un peu sale qui a ses plus et ses moins. On a l’impression d’écouter un album plus vivant et plus organique avec des sonorités plus de la vieille école amis en même temps, le flot de notes et de structures changeantes se perdent un peu dans le mix donnant un effet chaotique entre les instruments, ce qui est possiblement voulu. Mais, en faisant fi de cette petit particularité sonore, nous sommes en mesure de bien discerner chaque instrument et les séparer aisément et d’en apprécier chaque parcelle. Notons l’utilisation de synthétiseurs et de saxophone ici et là pour rajouter du mordant et des effets plus atmosphériques au son global des pièces.

Ce troisième album est une réussite sur toute la ligne et un parfait exemple de bon dosage entre sonorités anciennes et modernes sans tomber dans le piège de la surdose de notes inutiles. Un album qui se retrouvera assez haut dans mes tops 2022!

Composition : 9,5
Exécution : 10
Arrangements : 9
Production : 8,5
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #714
Origin – Origin – 2000
États-Unis

La course de la technicalité et de la vitesse dans le Death Metal, à savoir qui pisse le plus loin, continuait sur sa lancée avec le premier album de Origin. Parfois, trop c’est comme pas assez et dans le cas de Origin, il était clair que le trop prenait plus de place que le pas assez et plusieurs amateurs en avaient perdu leurs repères. Certains parlaient de ce premier album comme étant totalement médiocre, d’autres l’encensaient prétendant que le groupe était la nouvelle génération du Death Metal. Qu’on aime ou pas, ce premier album allait placer les bases vers un Death Metal encore plus technique et surtout plus brutal et qu’on le veuille ou non, les riffs tranchants et toute cette sauvagerie sonore allaient bien évidement être influente pour un bon paquet de groupes par la suite. Un album difficile d’accès certes mais qui n’est pas passé inaperçu!

Tags:

By Sinistros in Non classé

L’Évolution Métallique selon Sinistros #713
Killswitch Engage – Killswitch Engage – 2000
États-Unis

Le premier album éponyme de Killswich Engage allait imposer certains éléments qui deviendront des standards dans le genre Metalcore. Bien que musicalement parlant on avait affaire avec un Metalcore originel plutôt puissant dans ses riffs, ce qui retenait le plus l’attention dans ce premier album, positivement pour certains mais négativement pour une bonne fraction de la communauté métallique, c’étaient les vocaux clairs et pleurnichards à la limite du Emo et ce genre de vocal parlé si cher aux groupes de Metalcore par la suite. Avec ses « breakdowns » toujours sur la même note, on pourrait affirmer que Killswitch Engage est en partie responsable de la commercialisation du Metalcore d’origine qui allait évoluer vers le genre qui est boudé par une bonne partie des Métalleux de la planète. Est-ce que ce premier album est une abomination totale? Pas vraiment car il contient de très bonnes idées et de très bons riffs, cependant, la saveur rose bonbon et le « heavy » artificiel venaient gâcher la majorité des compositions. Mais Sinstros, pourquoi tu en parles de cet album alors? Tout simplement pour démontrer que ce que le Metalcore est devenu à la suite de cet album ne fera, selon ma propre perception bien sûr, pas partie de l’évolution métallique à proprement dit et ceci explique le pourquoi le genre Metalcore et plus tard le Deathcore ont autant de difficulté à se faire accepter dans la grande scène Métallique mondiale. Parce que ça sonne malheureusement « fake » et forcé. Je suis dur? Et oui, que voulez-vous!

By Sinistros in Le Gramophone

Paganizer – Death Metal – Suède
Beyond the Macabre – 2022
Transcending Obscurity Records
8,8/10

La formation Suédoise Paganizer est une de ces formations méconnues qui gagnent à être connues. Œuvrant dans la lignée des Grave, Entombed et autres Entrails, Paganizer nous offre cette année son douzième album de pure défonce auditive bien grasse.

Paganizer ne réinvente absolument rien mais il le fait avec merveille, perpétuant la flamme originelle du fameux Death Metal Suédois bien gras et incisif. On joue beaucoup avec les mélodies de guitares bien ancrées sur des riffs lourds et destructeurs et une rythmique ravageuse qui cogne dur. Les fans du Death Metal originel ne se sentirons pas dépaysés, on ne peut pas avoir plus pur que ça! Pas de niaisage ni de superflu technique, on va directement au but et ça décoiffe.

Des bons riffs, de la puissance et du Death Metal bien gras, que demander de plus? Paganizer nous livre tout ça sur un plateau d’argent, à nous de savourer chaque minute de cette tornade musicale!

Composition : 9
Exécution : 9
Arrangements : 8
Production : 9
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #712
In Flames – Clayman – 2000
Suède

Clayman fut le cinquième et dernier album digne de ce pour In Flames avant que le groupe ne sombre dans des sonorités commerciales sans saveur. Même si sur Clayman le groupe commençait à montrer des signes de fatigue et d’un léger manque d’inspiration, il n’en demeure pas moins que cet album a été d’une grande influence pour certains pans de la grande famille métallique, le Metalcore en particulier. Clayman était ni plus ni moins un pont entre ce que nous avions connu et ce qui s’en venait, le groupe ne serait plus jamais le même suite à la sortie de ce dernier album mémorable.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #711
Deicide – Insineratehymn – 2000
États-Unis

L’entrée dans les années 2000 fut un peu difficile pour Deicide qui tentait de se réinventer. Un léger changement dans la sonorité du groupe avait mis le feu aux poudres parmi les fans de la première heure qui avaient crié haut et fort que ce cinquième album était tout simplement de la bouette. Certes, les frères Hoffman avaient opté pour la simplicité des riffs et des structures musicales mais était-ce si mauvais qu’on le disait? Bien sûr que non! Ce changement était tout simplement une évolution pour le groupe et tant pis si les fans n’aiment pas, on ira se chercher de nouveaux fans. Pas le meilleur album de la discographie du groupe mais suffisamment puissant pour faire partie de l’évolution du Death Metal!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #710
Sunn O))) – ØØ Void – 2000
États-Unis

Sunn O))) (qui se prononce Sun), c’est définitivement pas pour tout le monde et il faut être ouvert d’esprit pour réussir à entrer dans le monde angoissant de la musique Drone/Doom Metal. Fortement influencé par Earth qui sont les pionniers du Drone et prenant son nom et son logo directement de la compagnie d’amplificateurs Sunn, le groupe de Seattle est rapidement devenu une référence du genre avec sa lourdeur, sa lenteur et ses compositions oppressantes dans lesquelles n’existe aucune forme de percussion que ce soit. De la basse et de la guitare, les deux sursaturées au maximum pour justement donner cette impression de cauchemar oppressant. Ce premier album contient seulement quatre pièces pour un voyage de près d’une heure vers des contrées sonores déstabilisantes. Un incontournable du genre qui influencera de nombreux musiciens à se lancer dans cette folle aventure atmosphérique.

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #709
Devin Townsend – Physicist – 2000
Canada

Physsicist est le troisième album solo de Devin Townsend et l’album le plus près de Strapping Young Lad que Townsend ait fait en solo. Un peu normal car cet renferme tous les musiciens de SYL avec les Gene Hoglan, Byron Stroud et Jed Simon en plus du grand Devin lui-même. Tout comme ce que Townsend touche, Physicist est un album éclaté et disjoncté, de la vraie Physique musicale avec des formules presque insensées mais qui, une fois rassemblées, forment un tout qui se tient et qui dérange. Ce troisième album est aussi plus heavy et plus rapide à l’image même de la sonorité de SYL mais avec la touche personnelle de Townsend. Encore une fois, l’influence du docteur fou était au rendez-vous et allait s’étendre aux confins de la planète. Un autre chef d’œuvre qui nous transporte dans plusieurs styles passant du Death Metal à l’Industriel et en visitant le Punk et le hard Rock à des moments où on s’en attend le moins!

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #708
King Diamond – House of God – 2000
Danemark

House of God, huitième album studio de King Diamond, se voulait être un album concept sur ce qui est réellement arrivé à Jésus. Venant du King lui-même, ça peut paraître un peu farfelu mais dans les faits, l’idée derrière tout ça était tout de même fort intéressante. Musicalement parlant, House of God était du pur King Diamond avec ses envolées vocales et ses immersions dans la musique classique bien ficelée et bien ancrée au travers de riffs complexes et majestueux. Certains n’avaient pas apprécié cet album, pourtant, House of God pourrait être considéré comme étant un chef d’œuvre musical à part entière qui donnait encore une fois de grandes leçons de pur Heavy Metal. Un autre excellent album signée King Diamond et une importante offrande à l’évolution métallique mondiale.

Tags:

By Sinistros in Le Gramophone

Decapitated – Death/Groove Metal – Pologne
Cancer Culture – 2022
Nuclear Blast
9/10

Enfin un nouvel album de Decapitated! Le précédent album, Anticult, date de 2017 et cinq and ça commençait à long avant d’avoir une nouveauté des Polonais. Cancer Culture est le huitième album du groupe et le quatrième depuis le décès de Vitek en novembre 2007. Depuis, Decapitated a changé radicalement de style, passant du Death Metal technique au Death Metal plus « groovy » et plus entraînant et malgré le petit côté Groove Metal qui perdure encore, Cancer Culture nous montre un Decapitated qui renoue avec la brutalité et le technique!

Cancer Culture est ni plus ni moins le meilleur album depuis Organic Hallucinosis et l’album qui offre le plus de dynamique sonore et d’éléments intéressants au fil des pièces. On joue beaucoup avec la rapidité et les riffs puissants pour nous concocter des compositions qui frappent fort et qui sont admirablement bien produites. On joue aussi avec différentes textures et les changements soudains comme pour la magnifique voix de Tatiana Shmayluk de Jinjer sur la pièce Hello Death ou celle de Robb Flynn de Machine Head sur Iconoclast qui est ma pièce favorite de l’album.

Bien que trop court à mon goût, Cancer Culture est un excellent album qui fera le top 2022 de Hurlemort en très bonne position et un album qu’il vous faut écouter dès maintenant!

Composition : 9
Exécution : 9
Arrangements : 9
Production : 9
Appréciation : 9

Tags:

By Sinistros in L'Évolution Métallique

L’Évolution Métallique selon Sinistros #707
Iron Maiden – Brave New World – 2000
Angleterre

L’année 2000 allait marquer de gros changements chez Iron Maiden. Brave New World était le douzième album du célèbre groupe Anglais et avait frappé très fort avec le retour de Bruce Dickinson et de Adrian Smith au sein de la formation. À partir de ce moment, Iron Maiden aurait non pas deux guitaristes mais bien trois car la décision fur prise de conserver Janick Gers dans les rangs et ainsi développer de nouvelles idées. Au niveau son, le groupe revenait un peu en arrière avec des sonorités plus crues et moins progressives qui nous faisaient renouer avec le bon vieux Iron Maiden des années 80. Maiden était de retour plus forts que jamais et sa suprématie sur le Heavy Metal était toujours intacte. C’est possiblement un peu dommage pour Blaze Bayley mais au bout du compte, la voix de Maiden c’est définitivement Bruce Dickinson!

Tags: