Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Après une montée en flèche fulgurante, cinq albums fracassants en autant d’années et une tournée spectaculaire pour son dernier album Powerslave, Iron Maiden au lieu de manquer d’inspiration et de stagner dans son confort avait, en 1986, décidé de s’améliorer et de visiter d’autres avenues musicales pour se réinventer. Le résultat fut incroyable avec son sixième album, Somewhere in Time. Après l’Égypte ancienne, Iron Maiden se tourna vers un futur à la Blade Runner pour assoir son concept. L’aventure fut tout aussi incroyable musicalement car le groupe avait pris une tangente plus progressive allant même jusqu’à incorporer des synthétiseurs dans ses compositions, ce qui à l’époque avait rebuté bon nombre des fans du groupe et un nombre incalculable de Métalleux purs et durs. Cet album sonne très futuriste et donne le ton à la suite pour Iron Maiden. Cet album marque aussi le début de l’écriture pour Bruce Dickinson, ce qui a vraisemblablement apporté un vent de fraîcheur dans la musique du groupe. On a dit de cet album qu’il était sur estimé mais dans les faits, il fut et est toujours sous estimé. La qualité musicale des compositions et des arrangements ont indéniablement influencé bon nombre de groupes de Power Metal par la suite. Somewhere in Time est un chef d’oeuvre du Heavy Metal et un des précurseurs du Métal Progressif.

Tags: