Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Plusieurs diront de Agent Orange que c’est un album surévalué. Je me suis toujours demandé pourquoi. Pourtant, sur son troisième album, Sodom avait mis les bouchées double tant au niveau des compositions qu’au niveau de la production et lorsqu’on écoute cet album d’un bout à l’autre, on retrouve bel et bien un album de pur Thrash originel bien exécuté et enlevant! Tom Angelripper y était allé de ses riffs les plus puissants et les mieux construits depuis les débuts du groupe et la machine de guerre rythmique était très bien huilée. Comment se fait-il alors que cet album fut affublé de cette mention de surévaluation? Serait-il possible que le grunge qui s’en venait soit responsable de cette calomnie? Est-ce que les purs fans de Métal extrême étaient en train de se ramollir la cervelle? Quoiqu’il en soit et malgré ce que les détracteurs en pensent, cet album est un des meilleurs albums de Trhash de tout les temps et un album extrêmement influent pour ce qui allait s’en venir. On doit la survie du Métal dans les années 90 grâce à des albums de ce genre. Mettez-ça dans votre pipe et que les détracteurs aillent se ressourcer à même l’histoire du Métal!

Tags: