Skip to content

By Sinistros in L'Évolution Métallique

Vers la fin des années 80 une gigantesque métamorphose s’était effectuée et les mélanges de styles devenaient de plus en plus courants. Alors que le Métal et l’Alternatif formaient deux mondes bien distincts au début de cette décennie, la fin de celle-ci entraîna la fusion entre les deux genres pour former de nouveaux styles et ainsi permettre une évolution musicale encore plus éclatée. L’industriel, le Punk, le Métal et le Gothic Rock trouvaient maintenant preneurs dans chacune des sphères, chacun s’appropriant les sonorités de l’autre. Ministry avait été l’instigateur de cette mouvance en ajoutant des guitares incisives et de la vitesse sur des compositions mécaniques et typiquement industrielles et Al Jourgensen fût rapidement suivi par les Anglais de Godflesh qui, s’influençant de groupes comme Celtic Frost et Black Sabbath, ajoutèrent des idées provenant de Crass, Killing Joke, Swans et Throbbing Gristle. L’Industrial Metal était né comme ça, sans s’annoncer, et le résultat fut foudroyant. Sur son premier album, Streetcleaner, Godflesh sur des rythmiques lentes, répétitives et très mécaniques avec des guitares abrasives et un son très « Heavy » pour faire monter la musique Industrielle vers un autre niveau. Même si c’est Ministry qui avait réussi à réunir les différents styles underground, c’est Godflesh qui a scellé le pacte qui allait faire évoluer le tout vers un monde infiniment grand et rempli de possibilités. Il y avait et il y aura toujours des détracteurs de musique faite avec des machines, mais au final, ce n’est pas notre problème! Ouvrez grandes vos oreilles et enlevez vos œillères, la musique mécanique est là pour rester!

Tags: